Category

Santé

Category

Le poppers est un vasodilatateur puissant, en vente libre dans les bureaux de tabac, les parapharmacies, les sex shops et les boutiques en ligne spécialisées. Interdit jusqu’en 2012, il séduit certaines catégories de population pour son effet désinhibant, ainsi que pour son action directe sur les performances sexuelles. Qui sont les plus grands consommateurs de poppers en France ? C’est ce que nous allons vous dévoiler dès à présent.

Les jeunes, ainsi que la communauté gay sont les plus grands consommateurs de poppers

Des études récentes ont mis en évidence les deux catégories de population les plus consommatrices de poppers en France :

  • Les jeunes de 18 à 25 ans : d’après une analyse datant de 2010 du site http://medecinesciences.org, 5,3% des jeunes âgés de 18 à 25 ans ont déjà consommé du poppers au moins une fois dans leur vie, une augmentation de 1,4 % par rapport à l’année 2000. Précisons également qu’il n’existe pas de différence prononcée entre la consommation de poppers chez les garçons et chez les filles. On comprend aisément pourquoi ce vasodilatateur connaît un tel engouement auprès des jeunes. Une fois inhalé, cette substance engendre une désinhibition importante, facilitant ainsi la création de lien social. D’autre part, les effets du poppers se dissipent très rapidement, en quelques minutes seulement. Précisons également que dans le cadre d’une consommation adaptée et non-excessive, il n’existe que très peu d’effets secondaires.
  • La population gay : difficile de connaître avec précision les chiffres de la consommation de poppers au sein de la communauté gay. Toutefois, il s’agit bel et bien d’une réalité, les hommes homosexuels sont friands de ce vasodilatateur. Comme nous l’avons vu précédemment, ce produit agit sur les performances sexuelles, le poppers Jungle Juice par exemple, mais intervient également dans le relâchement des muscles lisses, ce qui facilite la pénétration, et notamment la pénétration annale.

La petite histoire du poppers en France : les dates à retenir

Si aujourd’hui, en 2019, le poppers est vendu légalement en France et n’est pas considéré comme une drogue, cela n’a pas toujours été le cas. C’est vrai, en 1990, le poppers fabriqué à base de nitrites d’amyle et de butyle est interdit à la vente. En 2007, cette interdiction s’étend aux poppers composés de nitrites d’alkyle. En 2013, tous les décrets interdisant la vente de poppers sont annulés. Le 3 juin de cette année, le poppers redevient légal en France et est commercialisé un peu partout, notamment dans les bureaux de tabac et les sex shops.

Afficher
Cacher