Category

Santé

Category

Le CBD balaie en France, mais PAS chez les tabacistes.

Comme PUBLICO le publie dans son article Slight Cannabis Light Success in France, les quelques magasins spécialisés qui vendent du CBD ou ce qu’ils appellent Cannabis Light, font leur août ce printemps. De longues files d’attente dans les magasins, des ruptures de stock… il semble que tout le monde veuille essayer le produit de mode. Mais comme c’est le cas ici aussi, l’absence de réglementation claire, comme il y en a ailleurs en Europe, nous conditionne quand il s’agit de nous lancer dans les affaires et, en fin de compte, HORREUR, d’autres l’ont. Les magasins spécialisés vendent leurs infusions, leurs crèmes et leurs liquides au motif que ce cannabis doit être considéré comme « légal ». Légal car ne dépassant pas 0,2 % de tétrahydrocannabinol (THC), le composant du cannabis ayant des effets psychoactifs ne peut pas être considéré comme légalement considéré comme de la marijuana. La mode est très vaste en France. En quelques mois, des centaines de nouvelles boutiques ont ouvert leurs portes. Mais il semble que seulement 100 ou 200 bannières se soient inscrites à la voiture. Ce n’est rien. Cela commence à me rappeler quand la cigarette électronique est sortie que des centaines de magasins spécialisés sont sortis pour la première fois. La chance, c’est que cette entreprise n’a pas fonctionné dans la première phase, car sinon, qui aurait désassemblé la concurrence ? Et tout cela parce que le commissaire a passé des mois à contourner la question sans nous laisser vendre le produit (à l’époque, il n’existait pas encore de système de déclaration responsable)

J’ai peur de penser que ce nouveau produit (qui nous convient parfaitement) en aura d’autres. En calculant que le prix d’un gramme varie entre 10 et 16 euros et que les marges sont généreuses, cela nous retirerait des pénalités.

La plupart des magasins français sont fournis en Suisse, où le CBD a été légalisé en 2011, mais le gouvernement français ne l’a pas encore vu. Il considère, d’une part, que « tout produit contenant du CBD obtenu à partir de la plante de cannabis est interdit, sauf dans certains cas » et que ces exceptions ne seraient que des « médicaments autorisés » par l’agence nationale française de sécurité des médicaments », mais reconnaissent en même temps la nécessité de réglementer et de mettre de l’ordre. Jusqu’à présent, il semble que le gouvernement ait déjà fermé quatre magasins parisiens. La controverse a commencé dans le pays voisin. Et je me demande : étant donné que la législation française a toujours été beaucoup plus restrictive, qu’est-ce que l’Espagne s’attend à réglementer la CDB et à avoir un nouveau produit « frontalier » ?

Merci à tous pour votre collaboration. INFOESTANCOS au service du tabaciste.

Aidez-nous à diffuser l’actualité de l’industrie et à la transmettre à vos contacts WhatsApp ! ! !

Vous pouvez nous envoyer vos idées, commentaires ou demandes de renseignements via notre WhatsApp 603 107 339 ou par e-mail à electrónicoinfo@infoestancos.es

L’ingrédient actif CBD a une histoire turbulente dans le système juridique suisse. Surtout par les malentendus et la proximité…

Les mots chanvre, herbe et cannabis sont régulièrement utilisés à mauvais escient. La plupart des gens pensent à tort…

Origine du chanvre, concentration de CBD, bio, non biologique, prix, marques… Choisir la bonne huile CBD pour vous peut…

un cours de yoga à Nantes en extérieur

Le Yoga désigne un art d’origine indienne. C’est un ensemble de postures physiques et d’exercices respiratoires, mais aussi de méditation pour un mieux-être,…

Afficher
Cacher