Pourquoi travailler dans le secteur de la santé?

Les professionnels de la santé sont formés pour sauver des vies et pour repousser loin les limites de l’impossible en matière de traitement. C’est donc pour faire face à cette mission que le secteur de la santé emploie chaque année des millions de personnes, aussi bien dans le domaine médical (médecins et internes) que dans le paramédical (infirmiers, aides-soignants, orthophonistes, ambulanciers, kinésithérapeutes, etc.).

Toutefois, la recrudescence des pathologies existantes, l’apparition d’autres pathologies, l’accroissement de la mortalité, le faible niveau d’espérance de vie, etc., plaident pour une prise de conscience générale sur l’insuffisance de ressources humaines. Il est donc nécessaire de disposer de plus de personnel pour contrer les pénuries de fournisseurs de soins de santé, un problème malheureusement toujours d’actualité, notamment dans les zones rurales.

Au-delà des considérations humaine et sociale, d’autres raisons peuvent constituer des motivations suffisantes pour s’engager dans le secteur de la santé. En voici quelques-unes.

Des conditions de travail intéressantes

Il y a des avantages à exercer dans le domaine de la santé. Ceux-ci sont liés directement aux conditions de travail. De façon générale, une carrière en science de santé permet de profiter de la flexibilité des horaires et de la proximité du lieu de travail. Les possibilités de formations, longues ou pas, sont en outre diverses et variées.

Dans le secteur de la santé, la flexibilité des horaires est une réalité, pendant que dans d’autres corps de métier, elle n’existe tout simplement pas, ou apparait comme un idéal. Quelle que soit votre fonction au sein de l’appareil sanitaire, il est donc possible d’organiser votre temps de travail. Ainsi, vous pouvez militer pour un emploi à temps partiel, à temps plein, mais à des heures fixes, ou choisir de travailler de jour ou de nuit, etc.

Si vous évoluez dans le domaine médical, il vous est loisible de proposer vos services, dans le public, en tant que fonctionnaire d’État ou dans le privé, au sein d’un organisme ou d’un établissement sanitaire. Vous pouvez également engager une carrière libérale, en dispensant des soins à domicile. Cette liberté d’orientation constitue un véritable atout, dans la mesure où il est possible d’exercer ses fonctions à proximité de son lieu de résidence ou même d’y installer un cabinet.

La possibilité de suivre d’autres formations professionnelles est une motivation supplémentaire pour choisir de travailler dans le secteur de la santé. En effet, si vous envisagez une mutation d’un métier dans le domaine paramédical vers un autre, des formations précises sont disponibles et vous permettent de réussir cette transformation professionnelle.

Une grande diversité de métiers

Le secteur de la santé se subdivise en 8 domaines d’activités et regroupe au total près de 200 métiers. Il s’agit :
• des professions du management et de l’administratif ;
• des professions de la qualité et de l’hygiène ;
• des professions de la technique et de la logistique ;
• des professions de la recherche et de l’innovation ;
• des professions du social et de l’éducatif ;
• des professions de la rééducation et de l’appareillage ;
• des professions du médico-technique ; et
• des professions de soins.

Travailler dans le secteur de la santé n’implique donc pas forcément d’entrer en contact des malades. Vous pouvez faire carrière en soins de santé, sans jamais voir une goutte de sang, si vous choisissez par exemple de vous orienter vers l’ingénierie biomédicale ou la gestion de l’information, de l’équipement. Dans quasiment toutes les branches des sciences de la santé, la probabilité que vous trouviez des offres d’emploi dans votre région est très forte.

Il s’observe en outre une certaine transversalité entre les différents corps de métiers paramédicaux. Entre le personnel paramédical et le corps administratif, le secteur de la santé emploie différents types de profils.

Pour illustrer nos propos, prenons les professions en rapport avec la technique et la logistique qui renferment beaucoup de spécialisations notamment dans le secteur de l’optique, un domaine en vogue. Par exemple, le métier d’opticien-lunetier renferme à la fois le côté technique, commercial mais également médical car il s’agit d’un des métiers de la vision. Ce spécialiste de la conception, du montage et de la vente de lunettes et lentilles de correction de la vue, travaille en collaboration avec un médecin ophtalmologiste. Il exerce par ailleurs son métier en tant que salarié dans un établissement d’optique ou en indépendant.

Travailler dans le secteur de la santé pour être utile à sa collectivité

Les métiers du secteur de la santé sont tournés vers l’humanitaire. On peut donc dire qu’il s’agit de professions sociales. En équipe ou de façon libérale, ces spécialistes de la santé contribuent donc d’une certaine façon à la conservation de l’espèce humaine.

En raison du caractère sensible de cette mission, il est absolument important qu’ils développent certaines aptitudes comme un bon relationnel, une excellente capacité d’écoute, d’adaptation, de synthèse et de rédaction, un sens du management et de la gestion de crises, ainsi qu’une bonne résistance physique.