Salaire brut et salaire net : faites la différence !

Il faut le dire, le salaire brut n’est pas une notion similaire au salaire net. Il existe d’ailleurs un écart considérable entre les deux. La question est vite soulevée : comment faire la conversion de l’un vers l’autre ? Voici des éléments de réponse.

Différences entre salaire brut et salaire net

En règle générale, le recruteur demande au candidat lors d’un entretien d’embauche ses prétentions salariales. Si le candidat ne fait pas mention, il s’agira de prétentions salariales en brut. Lorsque le salarié reçoit son salaire sur son compte bancaire, c’est un salaire net qu’il percevra. La principale différence entre les deux notions réside dans les charges salariales.

Lire également : Les sites de trading : nouvelle opportunité de renflouer ses finances ?

Qu’est-ce que le salaire brut ?

Le salaire brut et le salaire net apparaissent tous deux sur la fiche de paie. Le salaire brut est facilement identifiable, il se situe généralement sur la partie supérieure du tableau. Les chiffres correspondent au montant que va percevoir le salarié pour son mois de travail. Le montant indiqué n’a encore subi aucun prélèvement, ni en contribution sociale ni en cotisation.

Pour être plus clair, est qualifié de salaire brut le montant total du salaire inscrit sur le contrat de travail avant toute déduction de cotisations obligatoires.

A lire en complément : Comment bien gérer son budget au quotidien : astuces et conseils

Qu’est-ce que le salaire net ?

Le salaire net, quant à lui, est souvent appelé « net à payer » sur la fiche de paie. Il correspond à la somme à percevoir par le salarié à chaque fin de mois.

Comment calculer le salaire brut ?

Le montant brut du salaire comprend le salaire de base qui peut être mensuel ou horaire selon l’employeur. A cela, s’ajoute les primes, les éventuelles majorations en heures supplémentaires, les heures en nature s’il y a lieu et/ou les commissions. Les charges salariales sont ensuite déduites de cette somme, dont le résultat sera appelé « net à payer avant impôt ».

Il faudra ensuite déduire encore une fois de ce résultat, le montant correspondant à l’impôt sur le revenu en cas de prélèvement à la source. C’est alors que ce « net à payer avant impôt » se verra encore soustrait du montant du prélèvement à la source. Le résultat de ce calcul donne enfin le salaire « net à payer », qui est le montant que le salarié perçoit.

Convertir le salaire brut en salaire net, comment faire ?

Un calcul plus ou moins simple est à effectuer pour convertir un salaire brut en salaire net. En effet, il faudra déduire les cotisations salariales du salaire brut. Ces dernières correspondent à des charges sociales pour le financement des accidents de travail, de l’Assurance Maladie, des prestations familiales, des retraites, des indemnités de chômage et de la formation professionnelle.

Force est de constater que ces cotisations varient selon le montant du salaire brut ainsi que du statut du salarié (cadre ou non cadre). Si chaque calcul est particulier, il est possible de prendre une formule approximative. Pour cela, il suffit de retrancher 23% ou 15% du salaire brut et avoir une idée du salaire net.

Quid du salaire net dans le domaine privé

Dans le privé, le pourcentage est de 23%. Pour obtenir le montant du salaire net, il suffit alors de soustraire 23% au salaire brut. Prenons un exemple, admettons que le salaire brut indiqué dans le contrat de travail est de 1900 euros. Le calcul suivant permettra de trouver le salaire net :

1900 (salaire brut) – 23% = 1463 (salaire net)

Le salarié percevra alors à la fin du mois 1463 euros sur son compte.

Quid du salaire net dans le domaine public

Le pourcentage dans la fonction publique est de 15%. A l’instar de la formule dans le domaine privé, il suffit de soustraire ce pourcentage au salaire brut. Si l’on reprend le même exemple, le calcul sera le suivant :

1900 – 15% = 1615

Ainsi, si dans le contrat de travail, le salaire brut est de 1900 euros, le fonctionnaire percevra 1615 euros net.

Important : Ce calcul ne donne qu’un résultat approximatif du montant net à recevoir. Le pourcentage peut changer d’un statut à un autre.

Bon à savoir : qu’en est-il du salaire net d’un auto-entrepreneur ?

Pour un auto-entrepreneur, le pourcentage est d’environ 25%. S’il possède un statut TNS, celui-ci monte à 45%, tandis qu’avec un statut SAS ou SA, il est d’environ 60%.

à voir