Pourquoi acheter une résidence secondaire au Portugal ?

Pourquoi acheter une résidence secondaire au Portugal

Les résidences secondaires sont des demeures que l’on acquiert en plus de la résidence principale. Elles ont plusieurs utilités, et certaines peuvent être vraiment lucratives selon l’investissement et le pays dans lequel elles se situent.

C’est notamment le cas lorsque vous investissez dans une résidence secondaire au Portugal. Plusieurs investisseurs n’ont pas encore cerné le bien-fondé de l’achat d’une maison secondaire. Pour quels motifs acheter une résidence secondaire au Portugal ? Découvrez dans ce billet toutes les raisons valables pour acquérir une résidence secondaire dans une ville portugaise.

A lire en complément : Quelles sont les étapes à suivre pour la demande et l'obtention d'un prêt immobilier ?

Un investissement locatif très rentable au Portugal

Depuis quelques années, le Portugal est devenu une destination phare pour les investisseurs immobiliers. La beauté architecturale du pays associée au climat ensoleillé qui règne aussi bien au Nord qu’au Sud du pays, amènent 80 % des touristes à préférer le pays pour leurs vacances. Ainsi, investir dans une maison de vacances peut être une très bonne idée.

De plus, situé à deux heures de vol de Paris, le Portugal est un pays où le coût de la vie est relativement faible. Il conviendrait très bien pour y passer de vieux jours. Avoir une résidence secondaire dans ce pays, surtout si elle est locative, permet de se faire beaucoup d’argent.

A lire en complément : Quelle banque choisir pour un prêt immobilier ?

En effet, durant la haute saison, le nombre de touristes atteint un pic impressionnant. Un besoin de location de logements de vacances s’impose. En passant par une agence de location de vacances, un investisseur en immobilier locatif au Portugal bénéficie d’une grande visibilité, mais peut avoir entre 70 et 300 euros par nuitée.

Une belle somme qui peut non seulement permettre l’entretien de la résidence, mais aussi le paiement des impôts et surtout la constitution d’un bel patrimoine financier.

Un marché immobilier très accessible

Certes, le prix de l’immobilier au Portugal est évolutif, mais les offres n’en restent pas moins attrayantes comparativement à d’autres pays européens. Le prix du mètre carré confère au marché immobilier portugais, une forte accessibilité.

À titre indicatif, une résidence secondaire peut revenir en moyenne à 1990.49 euros par mètre carré en moyenne. Ce montant peut varier entre un intervalle de 1100 euros et 3600 euros en fonction des endroits.

acheter une résidence secondaire au Portugal

Quoi qu’il en soit, ce prix est moins important que les prix de mètre carré en France. De ce fait, même avec un budget pas très grand, un investisseur peut acquérir une résidence secondaire en toute aisance.

Un achat dans un cadre juridique bénéfique

Avant d’acheter un bien immobilier au Portugal, il est primordial de prendre connaissance de sa situation juridique auprès du Bureau du Registre Foncier. Dans la procédure d’acquisition, un acompte (10 à 20 % du prix d’achat) est versé au vendeur en guise de promesse d’achat. Une dérogation à cette ébauche de contrat entraîne des pertes pour les deux parties.

Par ailleurs, l’acquisition doit être concrétisée dans un cadre juridique, par signature d’un acte notarié ou d’un contrat authentifié par un avocat. Il faut se rapprocher des autorités compétentes pour mieux cerner le cadre juridique d’un achat de résidence secondaire au Portugal.

De nombreux avantages fiscaux

Sur le plan fiscal, les avantages de l’achat d’une résidence secondaire au Portugal sont nombreux. L’acquisition d’un bien immobilier au Portugal entraîne des frais obligatoires et la détention est régie par des règles fiscales à respecter.

Acquisition d’un bien et la fiscalité portugaise

Suite à l’achat d’une résidence secondaire au Portugal, l’investisseur doit se soumettre à des démarches administratives dans le but de satisfaire le fisc portugais. Il doit notamment faire une inscription auprès de l’administration fiscale afin de recevoir un numéro d’identification fiscal. L’autorité fiscale se chargera aussi de trouver un représentant domicilié au Portugal pour les non-résidents du pays qui souhaitent y investir.

L’acheteur doit également payer des frais d’acquisition, frais qui sont imposables. Il s’agit de l’impôt municipal sur transmission immobilière à titre onéreux (IMT). Ces frais représentent un taux de 6 % lorsque la valeur du ou des biens acquis excède une somme de 550 836 euros.

À ces frais d’imposition, seront ajoutés les droits de timbre, les frais de notaire ou d’avocat. La totalité de ces frais tous confondus revient à 14 euros maximum.

Les implications fiscales de la détention d’une résidence secondaire au Portugal

Détenir une résidence secondaire soumet à des implications fiscales. Il y a l’impôt municipal sur la propriété d’immeuble (IMI) qui doit être payé le 31 décembre de chaque année. Cet impôt est estimé à un taux variable selon l’agglomération dans lequel se situe la propriété. Il est compris entre 0,3 % et 0,85 % pour les propriétés urbaines, et est de 0,8 % pour les propriétés rurales.

Par ailleurs, il existe aussi un type d’impôt lorsque la valeur fiscale totale des actifs immobiliers détenus au Portugal est supérieure à 600.000 euros. Il s’agit de l’IMI additionnel, qui s’élève à 0,7 % pour les biens qui ont une valeur supérieure à 600.000 euros. Pour les résidences coûtant plus de 1.000.000 euros au total, le taux qui s’applique est de 1 %.

En comparant ces divers taux à celui d’un autre pays européen comme la France, on se rend compte que la fiscalité immobilière au Portugal est plus bénéfique pour un détenteur de résidence secondaire. Il est aussi souvent question d’une possibilité d’exonération d’impôts durant 10 ans sous certaines conditions. Voilà donc plusieurs raisons pour vous conforter dans votre projet.

à voir