Comment savoir si une personne décédée avait une assurance vie ?

Lorsqu’un parent ou un proche souscrit à une assurance vie, il n’est pas toujours coutume qu’il en parle à son entourage. Et demander à une personne de son vivant s’il a souscrit à une assurance vie est assez malaisant que délicat. Fort de cela, il existe des méthodes plus adéquates pour savoir si l’un de vos proches a souscrit à une assurance vie. Voici en quelques étapes comment procéder pour avoir ces informations

Qu’est-ce qu’une assurance vie ?

Une assurance vie est un contrat de plusieurs clauses entre un groupe d’individus et une assurance vie. Les personnes mises en cause dans ce contrat sont : l’assureur qui représente l’agence en charge des assurances, le souscripteur ou l’assuré qui est la personne assurée et le bénéficiaire légal de l’assurance. C’est à ce dernier que revient l’argent de l’assurance en cas de décès de l’assuré. Qu’il soit une parenté ou non avec l’assuré, ou que ce soit une personne physique ou morale, il est librement choisi par le souscripteur pour bénéficier à son capital. Son âge importe peu pour le contrat. C’est également au souscripteur de décider du nombre de bénéficiaires dans son contrat, ainsi que de la répartition du capital entre ces derniers. L’expiration du contrat d’une assurance vie survient simultanément avec le décès de l’assuré.

A lire également : Rouler en voiture électrique pour pas cher : nos bons plans en 2022

Pour savoir si votre proche défunt avait souscrit à une assurance vie, vous pouvez vous rapprocher de l’OPA. L’Ombudsman des assurances de personnes est l’unique organisme adéquat pour vous renseigner dans cette situation. Ce service canadien traite les plaintes liées aux consommateurs ou aux bénéficiaires légaux des assurances vies à travers le pays.

Quelles sont les étapes pour savoir si une personne décédée avait souscrit à une assurance vie ?

Tout d’abord, vous devez vérifier les endroits pouvant contenir les papiers importants concernant la personne décédée. Ça peut être un classeur, un tiroir ou encore un coffret de sûreté.

A lire également : Faire une rencontre russe facilement

-Ensuite, vous devez parcourir tous ces documents et essayer de trouver la police d’une quelconque assurance, un relevé inopiné ou un avis d’assureur. Ces documents peuvent toutefois vous renseigner sur l’agence d’assurance à contacter.

-Après cela, vous devez vérifier les relevés bancaires de votre proche ou sa carte de crédit. Vous devez chercher à savoir si des prélèvements ont été effectués par une compagnie d’assurance quelconque.

Que faire en ensuite ?

-L’étape suivante est de contacter les différentes associations auxquelles était affilié votre proche décédée. L’une d’entre elle pourrait avoir offert des assurances vie à ces collaborateurs dont fait partie votre proche.

-En derniers lieux vous pouvez communiquer avec l’OPA afin qu’elle vous vienne en aide. Pour ce qui est de L’OPA, votre requête peut prendre un peu de temps avant d’aboutir. En effet, l’OPA doit d’abord effectuer une demande de recherche pour sa part au compte des assureurs membre de son organisme.

C’est environs 99% des compagnies d’assurance du pays. Ensuite si la compagnie d’assurance est retrouvée, son représentant communique avec l’OPA sans toutefois divulguer l’information. Vous devez alors contacter votre représentant officiel c’est-à-dire un avocat, un notaire, un bénéficiaire ou encore un exécuteur pour obtenir les informations auprès de la compagnie d’assurance.

-Dans le cas où le contrat d’assurance possède un capital très élevé, vous pouvez interroger directement le notaire chargé de la succession des bien du défunt. Il est bon de savoir que les notaires ont également accès au fichier des contrats d’assurances vie de leurs clients. Ce dernier sera en mesure de vous répondre dans de plus brefs délais d’un éventuel contrat d’assurance auquel aurait souscrit le défunt.

– Vous pouvez également vous rapprocher de l’association pour la gestion des informations sur le risque en Assurance. C’est la structure en charge de retrouver les bénéficiaires d’une assurance vie non réclamée. Pour contacter l’AGIRA, c’est plutôt simple. Vous pouvez les contacter via un formulaire en ligne ou par un courrier électronique en leur fournissant toutes vos coordonnées. Bien sûr, il ne faut pas oublier d’y joindre l’acte de décès de l’assuré pour confirmer la validité de votre demande. Le traitement des dossiers par l’AGIRA dure au plus 12 jours

à voir