Category

société

Category

La bière artisanale que l’on consomme le plus à travers le monde. Elle présente plusieurs avantages intéressants pour l’organisme, mais il faut la consommer avec modération. L’histoire de cette boisson qui revient très souvent sur les tables de plusieurs festivités remonte à bien loin.

La bière à l’Antiquité

Pour découvrir l’histoire de la bière, il faut remonter à l’Antiquité, à l’époque mésopotamienne. La bière fut en premier lieu fabriquée et consommée par la Grèce et par la Rome. Au 1er siècle avant notre ère, les Gaulois et les Germains adoptèrent cette boisson. Ils la fabriquaient avec de l’avoine maltée, de l’orge et du froment. Pour l’aromatiser, ils se servaient du gingembre et du miel. À cette époque, on ne parlait pas encore de bière, mais de cervoise.

Au Moyen Âge

La cervoise était une fabrication familiale. Ce n’est qu’après le IXe siècle que l’on vit apparaître les premières brasseries ; les fabrications familiales cessèrent ainsi petit à petit. Chaque village français avait à cette époque sa petite brasserie de bière artisanale. Vers l’an mille, les monastères développèrent une nouvelle technique de fabrication de la bière avec le houblon. Ce dernier remplaça toutes les autres épices utilisées auparavant pour aromatiser la bière. Le houblon permettait de conserver la bière artisanale pendant de longues périodes, ce qui favoriser le commerce de cette boisson vers d’autres terres.

À la Renaissance

On établit le statut de brasseurs de Paris en 1489 ; il réglementait la fabrication de la bière artisanale sur le territoire national. Ce statut permet uniquement aux maîtres brasseurs de fabriquer de la bière. Ils utilisaient à cette époque trois ingrédients que sont le houblon, l’eau et le grain.

À la révolution industrielle

À l’époque de la révolution industrielle, d’importantes découvertes et inventions scientifiques ont été faites. À cette époque la bière artisanale était brassée entre 15 et 20 °C, c‘était une boisson à fermentation haute. Mais à cette même période, grâce aux avancées technologiques, les Tchèques de la ville de Pilsen ont mis en place une bière brassée entre 7 et 12° C. Elle était plus limpide et plus savoureuse ; on les connaît sous l’appellation des « Pils ». Cette boisson qui existe toujours, est rafraîchissante et mousseuse. Mais au début du 20e siècle, la bière artisanale a perdu de sa notoriété au profit de la bière industrielle. On notait alors une réduction conséquente du nombre de brasseries artisanales. Les bières standards avaient pris le dessus et la consommation de la bière artisanale attirait moins de personnes. Il faut attendre l’époque du renouveau de l’industrie brassicole artisanale pour assister à la renaissance de la bière artisanale et des bières artisanales personnalisées.

Au renouveau de l’industrie brassicole artisanale

Dans l’optique de consommer beaucoup plus artisanale qu’industrielle, beaucoup de Français optent pour la bière artisanale depuis quelques années. Elle renaît de nouveau. On note alors une considérable apparition de brasseries artisanales sur tout le territoire français. La bière artisanale est fabriquée avec les anciennes techniques. Plusieurs saveurs sont désormais disponibles pour le plaisir des consommateurs. Sur le marché, il y en a désormais de différents types et il faut avouer que leur goût est particulièrement irrésistible. Les plus connues sont les bières IPA, Abbayes et Ales.

Afficher
Cacher