Jardin

Tout savoir sur le beau jardin Zen, un jardin de contemplation

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Le premier jardin zen a été vu chez les moines bouddhistes zen au XIVe siècle. Ces derniers composaient alors ce type de jardin minéral dans l’enceinte de leur temple. C’était un endroit dédié à la méditation. Le paysage est réduit au strict minimum sous la forme de “Karesansui” qui est un paysage sec et minéral. La vision sur le jardin doit être globale afin de suivre les préceptes de la philosophie zen.

Qu’est-ce qu’un jardin zen ?

Le jardin zen, inspiré par la tradition du même nom, se veut minimaliste, très minéral et de petite taille contrairement au jardin japonais qui est beaucoup plus végétalisé.
Un jardin Zen n’est pas un jardin de promenade mais un jardin de contemplation ; on ne traverse pas un jardin zen, on ne s’y balade pas on l’observe tranquillement installé sur un banc ou de loin.
Un jardin de méditation est composé de roches agencées, et de sable savamment sculpté au râteau pour créer des mouvements qui évoque les ondes aquatiques.
Vous aurez une meilleure compréhension de la philosophie d’un jardin zen en vous inscrivant à des newsletters sur le bouddhisme.

Les 4 éléments du jardin zen

Le minéral :

L’élément primordial dans la conception d’un jardin zen est le « kare san sui ». Les graviers et les pins verticaux symbolisant l’élévation spirituelle, C’est un  jardin sec composé de sable, de rochers, de graviers et de mousse qui embrasse la végétation verdoyante et foisonnante.

L’énergie :

Le jardin zen trace le chemin de style « shiki-Ishi », balisé par des buissons taillés en nuage, il guide le visiteur vers l’entrée du jardin principal. L’espace s’apparente à un parcours initiatique, laissant l’énergie libre de circuler avec fluidité.
Le végétal : la végétation doit être omniprésente et doit être adaptée au fil des saisons. La végétation doit rayonner, et doit offrir une palette de plantes de couleurs et de formes.

L’aquatique :

le tsukubaï est un bassin d’ablution, indispensable dans les jardins. Le petit coin d’eau sera le bijou du jardin zen. L’eau est un élément important dans le zen, symbole de pureté et de détente. Il peut cependant être substitué par un bassin d’eau ou une petite fontaine, plus moderne.

Choix du lieu

Un jardin zen doit conduire à la méditation, à la réflexion et à la paix intérieure, il doit donc pouvoir être contemplé sereinement.il faut choisir judicieusement votre havre de paix, un endroit calme, paisible pour favoriser votre concentration. Il sera idéal dans un patio vitré mais il peut aussi s’intégrer dans un jardin plus classique.

Afficher
Cacher