Zika : des anticorps humains efficaces chez la souris gestante

Un nouveau traitement aux anticorps d’origine humaine pourrait bien prévenir les dommages chez le fœtus de la souris gestante et infectée par le virus Zika. Selon le laboratoire analyse médicale Martinique, cette avancée pourrait être un pas décisif dans la lutte contre le virus aux Antilles et en Amérique du Sud. Ce nouveau traitement pourrait en effet réduire les dommages causés par le virus Zika chez le fœtus, notamment la microcéphalie.

zika

Lire également : Pourquoi le tiers payant est-il intéressant ?

Des résultats encourageants, mais…

Il faudra attendre quelque temps avant que l’administration de ces anticorps soit possible chez les humains. En effet, des tests doivent d’abord être effectués chez des singes afin d’établir la possible compatibilité de ce traitement. En effet, les singes, contrairement aux souris, sont naturellement plus sensibles au virus Zika et ont surtout une grossesse assez semblable à celle des humains. Selon les rapports de l’étude, ce traitement à base d’anticorps pourrait aider à prévenir ou contrôler l’infection par le virus Zika pendant la gestation chez la souris. À noter que l’infection par le virus Zika est à l’origine de plusieurs problèmes neurologiques, dont le syndrome de Guillain-Barré, chez les adultes, mais aussi les malformations congénitales que l’on a pu observer jusque-là chez les bébés naissant d’une maman porteuse du virus.

James Crowe, du centre médical de l’Université Vanderbilt dans l’État du Tennessee, et quelques-uns de ses collègues, ont réussi à isoler des anticorps humains des globules blancs de personnes ayant été infectées. Ils ont pu observer que l’un de ces anticorps purifiés dits « monoclonaux » qui semblaient particulièrement puissants s’est révélé particulièrement efficace sur les souris gestantes. Presque tous les fœtus présentaient une résistance aux infections dues au virus Zika. Selon le laboratoire analyse médicale Martinique plus, la charge virale chez la mère était considérablement réduite.

A voir aussi : Quelques méthodes simples et efficaces pour lutter contre la mauvaise haleine

Un traitement utile sous forme préventive

Les résultats sont presque unanimes sur cet aspect : le traitement pourrait s’avérer très efficace à la fois comme mesure préventive, mais aussi après une infection virale. Ce traitement souligne aussi la possibilité d’intervenir de manière significative pendant cette période selon les auteurs. D’ailleurs, leur travail pourrait bel et bien aider l’industrie de la recherche biologique dans la découverte d’un vaccin contre le virus Zika. Selon plusieurs spécialistes du domaine tels que le Docteur Dereck Gatherer de l’Université de Lancaster, le fait qu’il y ait des anticorps capables de protéger tous les types de virus Zika est une bonne nouvelle. Cependant, il faudra patienter avant de pouvoir essayer le traitement sur les humains.

zika

à voir