Auto

Pourquoi l’achat d’une voiture neuve devient de plus en plus inaccessible ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

En France, les statistiques montrent qu’il est de plus en plus difficile de se procurer une voiture neuve. Rien qu’en 2016, le prix moyen payé a bondi de 4.5% à 23.000 euros. Un record, surtout lorsqu’on sait qu’il y a aujourd’hui un véritable empilement des normes et une course effrénée à la technologie. Ce qui a pour conséquence de toujours faire grimper la note.

La voiture neuve : un produit de luxe

Il faut le dire : la voiture neuve est devenue un produit de plus en plus inaccessible à un grand nombre de ménages. En effet, en 2016, son prix réel payé en concession est en phase de battre un nouveau record historique. En fonction des données confidentielles fournies par les constructeurs, on se rend compte que les Français paient en moyenne 23.000 euros pour l’achat d’une voiture neuve. Ce qui représente une hausse de 4.5% par rapport à 2015 au garage lambesc. On a aussi une inflation de 4000 euros par rapport à 2006 et 10.000 euros par rapport à 1996. Ce qui représente une belle flambée au moment où les concessionnaires acceptent désormais des remises assez importantes sur le prix catalogue.

Ces chiffres globaux reflètent surtout plusieurs tendances. D’abord, nous avons la hausse des différents couts règlementaires. Après la généralisation des normes de sécurité telles que la résistance aux crashs tests, ABS, etc., ce sont les normes environnementales qui font grimper la facture.

La multiplication des surcoûts

Il faut dire que le durcissement des émissions CO2 a d’abord obligé les industriels à développer de nouvelles technologies. Celles-ci sont plus couteuses (moteurs plus petits, à injection directe, aérodynamisme, matériaux plus légers, etc.). Aujourd’hui, ce sont les coûts liés à la dépollution (filtre SCR, vannes EGR, etc.) qui font que les voitures neuves sont de plus en plus chères, même au niveau du garage lambesc. Selon les analystes, le coût d’un système intégré de dernière génération est de 500 euros en moyenne par véhicule. Ce qui représente un surcoût non négligeable et ceci, peu importe si le système en question est efficace sur la route ou lors des visites techniques. À noter que d’autres paramètres expliquent le phénomène : après le règne de l’électronique embarquée, nous sommes aujourd’hui à l’ère de la révolution numérique avec la technologie tactile. Ce qui a pour conséquence une forte augmentation des prix. Enfin, les systèmes d’aide à la conduite, le plus souvent équipés de caméras, rendent l’addition toujours plus salée.

Afficher
Cacher