Entreprise

Entreprise : Comment identifier un bon dirigeant ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

De nombreuses études et des manuels ont déjà été écrits à propos du leadership. Et s’il y a une chose dont on est sûr c’est qu’on ne devient pas leader du jour au lendemain. Observer d’autres Leaders de l’histoire est un des meilleurs moyens pour évoluer en tant que dirigeant. Dans cet article, on va traiter des points par le biais desquels on identifie un bon leader et sur quels aspects il va falloir travailler pour en devenir nous-mêmes.

Comment un bon dirigeant s’organise-t-il au travail ?

Contrairement au mauvais leader, les vrais aiment le partage des tâches. Que ce soit pour la sélection des fournisseurs, l’organisation des événements de l’entreprise, les réunions ordinaires et extraordinaires, il préfère répartir les rôles plutôt que de prendre tout le contrôle. Tel est le caractère propre d’un bon dirigeant. Etre un bon dirigeant ne signifie pas forcément qu’il faut être présent dans tous les domaines, juste pour paraître meilleur dans tout ce que l’on fait. Au contraire, c’est donner de l’importance aux potentiels des autres  tout en agissant pour l’intérêt de tous et aussi connaître ses propres limites. Un bon dirigeant cherche à rendre son équipe plus performante. Il ne s’agit pas d’être le plus fort, le plus endurant mais une question de capacité à analyser et observer avant de prendre les décisions. Certaines qualités du leader sont innées, d’autres s’apprennent, dans tous les cas le coaching en entreprise est un excellent moyen pour retrouver cette pièce manquante du puzzle qui fera de vous un bon leader.

La clé d’un leadership réussi est l’influence, et non l’autorité.

Le succès d’un leader peut se mesurer sur la base de sa capacité à amener les autres (associés et employés) là où ils sont supposés aller. Cela n’est possible que si ces « autres » en question se sentent impliquées dans la vision et le rêve du leader. Pour faire en sorte que ces personnes se sentent concernées, le leader doit savoir les influencer sans pour autant les forcer à croire en ses objectifs. Cette influence du leader dépendra de son caractère, ses relations, ses connaissances, son intuition, son expérience, ses succès précédents ainsi que ses capacités.

Il parait qu’un excellent moyen de déterminer l’influence réelle d’un leader serait de lui laisser diriger une organisation sans but lucratif. Dans cet environnement, en effet, il ne dispose d’aucun levier pour contraindre les volontaires à se plier à ses volontés, ses décisions. Aussi, si l’ensemble du groupe respecte son autorité, il aura prouvé sa capacité d’influence envers les autres.

Afficher
Cacher