Des clés pour mieux informer vos clients sur le CBD

Longtemps interdit en Europe, le CBD peut depuis quelques années être à nouveau utilisé dans plusieurs pays européens. Toutefois, il est régi par un certain nombre de dispositions légales strictes que vous devez communiquer à vos clients.

vous aider à réussir cet exercice, nous vous invitons à découvrir dans ce billet les clés pour mieux informer vos clients sur le CBD.

A voir aussi : Comment Chumlee de 'Pawn Stars' a-t-il perdu autant de poids, et quel est son objectif ?

Insister sur la différence entre le chanvre et la marijuana

S’il est vrai que la marijuana et le chanvre indien appartiennent tous à l’espèce de cannabis sativa, les deux ne doivent pas être confondues selon l’UE qui les a classés en fonction de leur teneur en THC.

Le cannabis

Toute plante de cannabis ayant une teneur en THC dépassant 0,2 % est qualifiée de marijuana sur le territoire européen.

A découvrir également : Production de fruits et légumes : la France à la traîne en Europe

Même si elle contient une concentration de CBD élevée, et d’autres cannabinoïdes thérapeutiques, son utilisation est interdite en raison des effets psychoactifs qu’elle pourrait générer.

Le chanvre

La législation européenne définit le chanvre industriel comme toute plante ayant une teneur en THC inférieure ou égale à 0,2 %. Légal dans la zone euro, ses graines, ses fibres et ses extraits CBD peuvent être utilisés à différentes fins.

Dispositifs légaux régissant la consommation du CBD dans quelques pays européens

Le cannabidiol n’est pas un ingrédient consommable dans toute l’Europe. En effet, malgré l’instauration d’un cadre légal de son utilisation par l’UE, certains pays n’ont toujours pas autorisé les CBD comestibles sur leur territoire.

Albanie

En raison du trafic de drogue et de la culture illégale du cannabis largement répandu sur son territoire, l’Albanie interdit l’utilisation du CBD sous toutes ses formes sur son territoire.

Arménie

Le CBD est interdit en Arménie. En effet, toute personne arrêtée en sa possession s’expose à une lourde amende et une peine de prison pouvant s’élever à 2 mois.

Pays-Bas

Dans un pays comme les Pays-Bas où il est possible de se procurer du briquet en gros à prix réduit, l’usage du CBD à des fins diverses est soumis à une réglementation stricte. En effet, la teneur en THC du CBD comestible dans ce pays ne doit pas dépasser un seuil de 0,05 %.

Bref, il est important de prendre des renseignements sur les dispositifs légaux encadrant l’utilisation du CBD dans chaque pays où l’on souhaite se rendre, pour ne pas tomber entre les mailles de la justice.

Autriche

Depuis fin 2018, l’Autriche a pris un certain nombre de mesures pour restreindre l’utilisation du cannabis. En effet, à l’exception des patients qui peuvent avoir accès au CBD médicinal, la vente des produits CBD sous forme de médicaments ou de compléments alimentaires est interdite dans ce pays.

Toutefois, il est possible de se procurer dans un magasin ou une boutique spécialisée des extraits de CBD étiquetés « produits aromatiques ».

La France

La culture du chanvre est autorisée en France, à condition qu’il dispose d’un THC maximum de 0,2 %. Tout récemment, la vente des produits CBD ayant un THC de la même teneur était également autorisée.

Toutefois, les autorités locales ont revu le dispositif légal national, interdisant désormais toute trace de THC dans les produits finaux CBD.

De plus, la consommation du CBD n’est actuellement autorisée sur le territoire Français que pour les produits fabriqués à base d’isolat de CBD. Vous l’aurez compris, le cannabidiol n’est pas un ingrédient consommable dans toute l’Europe.

Vous pouvez trouver plus d’informations sur les différentes réglementations alimentaires du cannabidiol dans chaque pays en visitant ce site.

à voir