Cloud Computing & Sécurité des données

Entreprises, administrations… De plus en plus, les structures qui doivent au quotidien gérer des volumes importants de données ont tendance « dématérialiser » le stockage des informations au sein des systèmes de sauvegarde internes pour migrer ces dernières vers des hébergements externes en Cloud. Disponibilité des données, gain de rapidité et d’efficacité, accompagnement du développement de l’activité, flexibilité permanente… Les raisons qui motivent cette transition sont nombreuses et les besoins stratégiques des entreprises face à la promesse stratégique de performance du Cloud Computing justifient pleinement ce changement. Mais qu’en est-il des questions de sécurité ? Opter pour l’hébergement de données stratégiques et sensibles en cloud privé est-il sans risque ?

Qu’est-ce que le Cloud Compunting ?

DataTerme à la mode notamment au sein des entreprises et autres structures qui opèrent leur transition voire leur révolution digitale, le Cloud Computing (que l’on traduirait littéralement par « informatique en nuage ») repose le stockage et la gestion des données sur des serveurs distants, l’idée étant d’en permettre un accès facilité à tout moment et en tout lieu aux équipes opérationnelles.

On pourrait finalement faire un parallèle rapide avec l’univers du cinéma entre le principe du DVD et la VOD. Le DVD constituerait alors l’image d’un support matérialisé au sein de l’entreprise comme pourrait l’être un serveur interne ou un disque dur par exemple.  La VOD renverrait alors au Cloud Computing, à savoir la possibilité d’accéder à distance à des données présentes sur un serveur externe.

Qu’en est-il de la sécurité des données ?

Sécurité donnéesTrès longtemps, le stockage des informations et des données d’une entreprise s’est fait sous format papier avec à la clé des besoins de stockages physiques immenses. Avec l’ère de l’informatique, de nombreuses entreprises se sont dotées de serveurs internes, sans compter les multiples disques durs présents sur les différents ordinateurs des collaborateurs et de fait des problématiques multiples pour la sécurité des données. Premier effet de cette organisation, une dissémination des données avec des risques de pertes. Second effet, une exposition majeure au risque de piratage et de vol des données du fait des nombreuses failles de sécurité auxquels les entreprises peuvent s’exposer, en raison de lacunes évidentes sur ce point ou de comportements à risques de la part des équipes.

Au-delà des performances opérationnelles offertes par le Cloud Computing, les professionnels du secteur mettent donc particulièrement l’accent sur les bénéfices en termes de sécurité. En effet, l’hébergement en cloud privé ne se limite pas au seul stockage des données. Niveau d’autorisation et accès restreint aux données en fonction du profil des collaborateurs, traçabilité de l’utilisation des données, protection contre le déplacement de ces données, cryptage et chiffrage de ces mêmes données… Les professionnels du Cloud Computing mettent un point d’honneur à appliquer les dernières innovations en matière de sécurité afin de garantir l’intégrité des données des entreprises.