Santé

Tout ce qu’il faut savoir sur l’indemnisation en cas d’erreur médicale

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

La santé est un aspect primordial pour toute personne vivante. C’est une condition nécessaire afin de pouvoir vaquer normalement à ses occupations. Toutefois, il est assez fréquent d’être atteint par une maladie qui peut avoir de nombreuses causes. C’est en ce sens qu’il vous faut consulter un médecin afin d’être guéri. Cependant, il faut aussi savoir que la médecine n’est pas une discipline exacte, il peut arriver que votre médecin fasse une erreur médicale et que vous en subissiez les conséquences. Dans ce cas de figure, il vous faut de suite savoir quels sont vos droits et comment en bénéficier.

L’erreur médicale : un sujet préoccupant

La médecine n’est pas une discipline exacte. Dans un cadre purement juridique, le médecin est tenu de faire tout son mieux afin que vous soyez guéri. Toutefois, il peut arriver que le résultat ne soit pas fructueux. Cela peut être dû à de nombreuses causes dont une erreur médicale. C’est un sujet dont on ne parle pas beaucoup, mais en France, il y a en moyenne 450?000 cas par an. Certaines erreurs sont fatales d’autres sont moindres. Dans tous les cas, la première chose qu’un patient victime se doit de faire dans ce cas précis est de faire constater l’erreur au médecin qui a pratiqué l’intervention. Celui-ci sera en mesure de l’aider. Toutefois, s’il refuse de s’exécuter, le patient a le droit de porter plainte. Dans ce cas de figure, il lui faudra l’accompagnement d’un avocat pour l’ordre des médecins. Il pourra lui permettre de bénéficier d’une indemnisation due à une erreur médicale qui aurait pu lui être fatale.

Le rôle de l’avocat dans ce type d’affaires

Lorsque vous êtes victime d’une erreur médicale et que celle-ci n’est pas réparée, vous devrez faire appel à un avocat qui sera en mesure de défendre vos intérêts. Dans ce cas précis, il vous accompagnera dans le cadre juridique. En premier lieu, il saura quelle action entamer. Il peut s’agir d’une action individuelle lorsque vous êtes le seul dans votre situation ou encore une action collective lorsque de nombreux autres patients ont aussi fait l’objet d’une erreur médicale. D’un autre, il saura quel tribunal saisir dans chaque cas de figure. En effet, lorsque l’erreur a eu lieu dans un hôpital public, l’action est faite dans un tribunal administratif. D’un autre côté, quand l’erreur est arrivée dans un hôpital privé, l’action est rapportée dans un tribunal d’instance ou de grande instance.

Afficher
Cacher