L’indispensable plan de reprise informatique

Elaboration d’un PRA/PCA : un passage obligé

Par définition, les accidents sont imprévisibles. Malgré les performances de votre équipe, le matériel informatique peut subir des dégâts internes et externes à tout moment. Mais si vos équipements sont touchés par un sinistre, vos activités s’en retrouveraient automatiquement handicapées. A moins que vous n’ayez prévu un plan de reprise d’activité et informatique !

PRA/PCA : quelles différences et quelles utilités ?

Adista et le plan de reprise informatique et d’activité ou PRA est une option qui vous permet de reconstituer votre infrastructure à l’identique grâce aux données régulièrement sauvegardées sur des serveurs externes. Le plan de continuité d’activité ou PCA vous offre plutôt la possibilité de travailler sans aucune interruption. Ces deux solutions sont indissociables car elles conjuguent leurs atouts pour assurer une productivité constante et permanente. Ces plans sont mis au point en vue d’anticiper les risques. En effet, votre entreprise est perpétuellement menacée par un éventuel sinistre de type incendie ou inondation. C’est bien sûr sans compter sur les intrusions malveillantes (https://www.microsoft.com), les pannes électriques et les erreurs de manipulation qui peuvent endommager tout ou une partie de vos données.

Lire également : Quel est le rôle d’un cabinet de recrutement ?

Comment peaufiner son PRA/PCA ?

La conception de votre plan de reprise d’activité et informatique démarrera impérativement par la prévision des pires scénarios. En pensant aux catastrophes qui menacent vos données, il devient plus simple d’envisager les solutions d’urgence et la méthode la plus efficace de gérer la crise. Adista propose des plans sur-mesure. Un interlocuteur dédié vous aidera à définir le RTO qui correspond à la durée maximale tolérée pour la rupture de vos activités. Vous pourrez également fixer le RPO, soit le temps maximal que prendra la sauvegarde de vos données. Sensibilisez vos équipes sur les réactions à adopter en cas d’urgence et la nécessité de se conformer au PRA. Les techniciens d’Adista vous donneront d’ailleurs des conseils à ce niveau. Une fois que votre PRA/PCA sera en place, des tests confirmeront que le plan est opérationnel.

Les étapes clés pour mettre en place un plan de reprise informatique efficace

La mise en place d’un plan de reprise informatique efficace nécessite plusieurs étapes clés. Il faut évaluer les risques auxquels votre entreprise est exposée et les conséquences qu’ils pourraient avoir sur vos activités. Cette évaluation permettra de déterminer le niveau de criticité des différents systèmes et applications utilisés par votre entreprise.

Lire également : 4 Conseils testés pour résoudre tous vos problèmes de vitrage avec plus de perfection

Il faut définir un objectif en termes de temps pour la reprise des activités après une crise. Ce qui permettra ainsi que tout le monde impliqué dans ce processus travaille dans une direction commune.

Le choix du mode de sauvegarde est aussi crucial pour garantir l’efficacité du PRA/PCA. Il vous faudra choisir entre la sauvegarde locale ou externalisée afin que vous puissiez récupérer vos données plus rapidement depuis un support physique distant sans être soumis à d’éventuelles perturbations liées à l’environnement local immédiat.

Une fois ces éléments identifiés, il est nécessaire d’établir un plan reprenant précisément les actions à mettre en œuvre lors d’une crise pour assurer la continuité des activités. Ce plan doit inclure une stratégie globale et cohérente avec tous les processus métiers critiques associés.

La dernière étape consiste à tester régulièrement le PRA/PCA afin d’identifier toutes les failles potentielles avant qu’une vraie situation ne se produise. Ces tests permettent notamment de valider l’efficacité des procédures mises en place et donc leur capacité à répondre aux besoins réels pendant une durée suffisante jusqu’à ce que l’environnement de production soit à nouveau disponible.

En somme, mettre en place un plan de reprise informatique efficace est une nécessité pour toutes les entreprises. Il vous permettra d’anticiper les risques et de garantir la continuité des activités même en cas de crise majeure.

Les erreurs à éviter lors de la création d’un plan de reprise informatique

La mise en place d’un plan de reprise informatique est une tâche complexe qui nécessite une grande attention aux détails. Malheureusement, il existe plusieurs erreurs courantes que les entreprises commettent lorsqu’elles créent leur PRA/PCA. Voici quelques exemples des erreurs à éviter :

Beaucoup d’entreprises considèrent le plan de reprise informatique comme un élément secondaire ou optionnel. Elles pensent qu’il ne sera jamais nécessaire et négligent donc sa création. C’est une erreur majeure car sans un tel plan, une entreprise peut se retrouver incapable de récupérer ses données après une catastrophe.

Un autre piège commun est celui de créer un PRA/PCA, mais ne pas le tester régulièrement pour s’assurer qu’il fonctionne correctement. Vous devez faire des tests complets sur tous les aspects du plan pour identifier les faiblesses potentielles avant qu’une crise réelle ne survienne.

Le troisième problème fréquent avec la création d’un plan de reprise informatique est qu’une fois celui-ci mis en place, beaucoup d’entreprises omettent souvent sa mise à jour régulière et continue. Pourtant, toute modification importante apportée au système doit être intégrée dans ce document afin que son efficacité soit garantie pendant toute sa durée d’utilisation.

Vous devez impliquer toutes les parties prenantes dans la création de votre plan de reprise informatique. Cela peut inclure des membres clés de l’équipe informatique, mais aussi des représentants des différents départements opérationnels pour s’assurer que le plan répond bien aux besoins réels de l’entreprise.

Vous devez prendre en compte tous les scénarios possibles lors de la création du PRA/PCA. Les entreprises doivent anticiper toutes les sorties et situations potentielles qui pourraient affecter leurs systèmes informatiques. En ne considérant qu’un seul type de catastrophe, elles risquent alors d’être prises au dépourvu face à une autre crise imprévue.

Chaque entreprise doit éviter ces erreurs courantes afin d’avoir un plan de reprise informatique bien élaboré et efficace. Un tel plan permettra non seulement à votre entreprise de survivre à une catastrophe majeure, mais aussi de garantir sa continuité sans interruption importante pouvant causer un énorme préjudice financier ou pire encore mettre en danger sa survie même !

L’importance d’une sauvegarde régulière des données pour la réussite du plan de reprise informatique

Le plan de reprise informatique est indispensable pour garantir la continuité des activités d’une entreprise en cas de crise. Un élément clé qui est souvent négligé dans sa mise en place est la sauvegarde régulière des données.

Une sauvegarde fiable et régulière des données est essentielle à la réussite du PRA/PCA. Sans une telle sauvegarde, même le meilleur plan peut être inefficace si les données ne sont pas récupérables ou qu’elles ont été corrompues.

Pour garantir l’intégrité des données pendant une catastrophe, il est crucial que celles-ci soient stockées sur un support externe sécurisé hors site. Cette méthode permettra une récupération rapide et efficace en cas d’urgence majeure comme un incendie, une inondation ou tout autre événement catastrophique affectant directement le lieu où se trouvent les serveurs informatiques et leurs disques durs internes.

La fréquence de la sauvegarde dépendra du volume de données généré par votre entreprise ainsi que leur criticité pour votre fonctionnement quotidien. Elle doit être effectuée au moins quotidiennement afin de limiter autant que possible toute perte éventuelle due à une panne matérielle ou logicielle imprévue.

Cela implique aussi le choix ad hoc que vous devez mettre en œuvre avec prudence quant aux éléments pris en compte lors de cette phase, tels que :

• Les types de fichiers à sauvegarder : vous devez sauvegarder tous les fichiers utilisés par l’entreprise, y compris les données financières et comptables, ainsi que toutes les communications internes ou externes ;
• Le système de stockage : vous devez choisir un système qui offre une capacité suffisante pour gérer le volume des données générées par l’entreprise tout en garantissant la sécurité nécessaire du stockage. Les solutions cloud sont maintenant largement acceptées et peuvent offrir des avantages tels que des coûts réduits et une fiabilité accrue ;
• La mise en place d’un processus automatisé ou manuel : cela dépendra encore une fois du volume quotidien de données à traiter. Pour plus de facilité mais aussi plus de coûts, vous pouvez envisager un processus entièrement automatisé. Sinon, si le volume est trop faible, vous pouvez effectuer cette opération manuellement.

Vous devez vous rappeler que ce n’est pas seulement la création du plan qui importe mais aussi sa maintenance régulière avec des mises à jour fréquentes afin qu’il reste pertinent dans toutes les situations imprévues.

Donc, avoir un PRA/PCA bien élaboré ne peut être efficace sans une sauvegarde fiable et régulière des données cruciales pour votre entreprise. Prenez donc le temps nécessaire pour mettre en place ces différents aspects qui ne seront certainement jamais inutiles lorsqu’une catastrophe surviendra !

Comment tester et actualiser son plan de reprise informatique pour garantir son efficacité en cas de sinistre

Une fois que vous avez élaboré votre plan de reprise informatique, vous devez interconnecter les éléments entre eux pendant la mise en œuvre et ainsi augmenter l’efficacité globale du plan au moment où il sera activé.

La quatrième étape consiste alors à exécuter le test. Chaque élément identifié dans le plan de test doit être exécuté et surveillé attentivement pour évaluer la capacité du PRA/PCA à répondre efficacement à l’urgence. Une fois que vous avez effectué les tests, vous devrez analyser les résultats pour identifier les domaines où des améliorations sont nécessaires.

En fonction des résultats obtenus lors de ces tests, il sera nécessaire d’actualiser régulièrement votre plan de reprise informatique. Les changements technologiques rapides peuvent rendre obsolète un vieux plan de reprise informatique en quelques années seulement. Vous devez évaluer régulièrement son efficacité et ses performances afin qu’il puisse continuellement satisfaire aux exigences actuelles.

Tester et actualiser régulièrement votre PRA/PCA est une étape cruciale dans sa mise en œuvre. Cela garantit que votre entreprise soit prête en cas d’une urgence majeure qui pourrait affecter vos systèmes informatiques ou altérer leur rendement optimal. Plus encore, cela assure aussi la sécurité opérationnelle continue de l’entreprise malgré tout sinistre pouvant survenir !

à voir