Interview de Richard Vainopoulos, président de Tourcom

Groupement majeur des voyagistes professionnels en France, le réseau TourCom s’étend à l’étranger. Les partenariats avec Avitour et RTK lui donnent « près de 5000 points de vente et en fait le premier réseau européen d’agences de voyage ».

A découvrir également : Quelles sont les formalités pour voyager aux USA ?

Quelle est la situation actuelle du réseau TourCom ?

Depuis janvier dernier, l’extension du réseau se déroule bien avec nettement plus de nouvelles agences que de membres sortants. La collaboration avec les réseaux RTK et Avitour (1er du secteur en Belgique) nous permet d’accéder à environ 4000 points de distribution répartis sur 11 pays. Sur le plan financier, les agences françaises ont réalisé un chiffre d’affaires de 2,4 millions d’euros dont 1,6 millions via la partie business.

Qu’est-ce qui motive ce développement à l’international ?

Ce projet découle avant tout d’une volonté commune d’allier nos forces pour proposer une offre plus riche et flexible aux clients. Par exemple, notre partenariat avec RTK nous permet de vendre les services d’autocars FlixBus. Les différents échanges favorisent également l’exportation de nos agences de voyage dans les pays voisins (Belgique, Allemagne, etc.) ou inversement de la vente des tours opérateurs étrangers à des clients en France.

A lire aussi : Mon couple est en crise, comment se fait-il ?

Sur un autre plan, notre entrée dans le capital d’Aerticket (un consolidateur allemand d’offre aérienne en BtoB) est une opportunité pour nos agences d’accéder à des tarifs particuliers sur les billets de passages ou non Iata. Elles peuvent s’adresser directement au Siège où deux personnes leur sont entièrement dédiées.

Qu’en est-il de TourCom Réceptifs et de Fram ?

Notre service de « sur-mesure » se porte bien, le volume d’affaires a presque doublé en 1 an (40 millions contre 22 millions). Les agences de voyage y ont de plus en plus recours avec nos 90 réceptifs présents dans 70 pays. Comme les activités de Tour Operating progressent également, tous les voyants sont au vert malgré l’arrêt de référencement de Fram depuis le mois de septembre. En effet, avec la présence de TUI ou Thomas Cook dans certaines villes, nos agences ont plus de choix afin de se fournir pour le secteur aérien.

Quels sont les défis et opportunités pour l’industrie du tourisme en France ?

L’un des plus grands défis, selon moi, est de répondre aux attentes croissantes des clients. Ils veulent être à la fois autonomes dans leurs voyages (réservations en ligne) tout en étant guidés par un professionnel fiable qui sait leur offrir une expérience unique. C’est pourquoi nous avons mis en place une plateforme digitale qui permet aux agences d’avoir accès à toute la gamme de produits proposée par TourCom : vol sec, package dynamique, etc.

Il y a aussi le défi climatique que représente l’industrie du tourisme. Nous devons réfléchir collectivement à la façon dont nous pouvons diminuer notre impact sur l’environnement et préserver les destinations touristiques populaires pour les générations futures. Les consommateurs sont de plus en plus conscients des problèmes environnementaux et ils choisissent souvent leurs vacances avec cela à l’esprit.

Mais ces défis présentent aussi des opportunités importantes pour notre secteur. Le développement durable peut être vu comme un moyen d’innovation, avec de nouveaux types d’hébergements écologiques ou encore la promotion du transport propre tel que le vélo électrique ou encore le train plutôt que l’avion. Je pense qu’il y a aussi une grande opportunité dans le marché émergent du « slow travel », où les voyageurs privilégient davantage la qualité de leur séjour plutôt que la quantité de destinations visitées.

Il y a une opportunité dans le fait de travailler en réseau. Les agences indépendantes peuvent bénéficier d’une plus grande force collective pour négocier des tarifs préférentiels avec les fournisseurs grâce à leur affiliation au sein du réseau TourCom. Elles peuvent aussi collaborer pour offrir des services plus personnalisés et créer des produits touristiques uniques qui répondent aux attentes de leurs clients les plus exigeants.

Comment les agences de voyages peuvent-elles s’adapter aux évolutions du marché ?

Comment les agences de voyages peuvent-elles s’adapter aux évolutions du marché ?

Les agences de voyages doivent être à l’écoute des besoins et des attentes de leurs clients pour rester compétitives. Elles doivent aussi se tenir informées des tendances du marché pour proposer une offre pertinente et adaptée. Les technologies sont bien sûr un élément clé dans cette adaptation : vous devez mentionner, je pense qu’on doit parler : ce sont nos relations avec les fournisseurs. Pour négocier au mieux auprès des compagnies aériennes ou hôtelières par exemple, il faut avoir une connaissance fine du marché et savoir argumenter son positionnement tarifaire. C’est pourquoi je suis convaincu que les agences doivent s’affilier à un réseau, comme TourCom, pour bénéficier de son expertise et de sa force collective. Les négociations sont alors facilitées et l’agence indépendante peut se concentrer sur la satisfaction de ses clients.

à voir

Comment trouver le meilleur prêt ?

Comment trouver le meilleur prêt ?

Il n’est pas toujours facile d’obtenir de la part des banques un prêt au meilleur taux, notamment pour votre projet immobilier. Un emprunteur souhaitant bénéficier ...