Actu

Comment pirater un Wifi Bouygues Télécom ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Les routeurs de Bouygues Télécom sont dangereusement prédisposés à être piratés. Les codes permettant de sécuriser les accès sans fil des boîtiers ADSL de Bouygues présentent une faille. Celle-ci peut être exploitée à tout moment par quiconque. Vous pouvez facilement pirater un Wifi Bouygues télécom sans être pour autant expert en informatique. Comment s’y prendre pour hacker une Bbox de Bouygues Télécom ?

Se servir de BBkeys

BBkeys permet de trouver facilement la clé du Wifi Bouygues Télécom. Il vous faudra le télécharger dans sa version Windows ou Linux. Sous Windows, lancer une invite de commande (démarrer->Exécuter->cmd), puis positionnez-vous dans le répertoire de l’exécutable de BBkeys (cd<nom répertoire>).

A lire également : Interactive méditation : un programme unique en VR pour une médiation interactive

Lancez ensuite le programme de la manière suivante :

« bbkeyswin.exe –v –i

A lire également : La vente à réméré, pour les surendettés

<identifiant_Bbox> »

L’identifiant correspond à la suite de lettres et de chiffres du SSID. Le SSID représente le nom du réseau et se trouve sur une étiquette qui vient avec le routeur de Bouygues Télécom. Une fois ce programme lancé, vous obtiendrez le mot de passe en face de « potential key ».

En réalité, BBkeys permet d’exploiter la faille des BBox pour découvrir facilement leur mot de passe. Pour utiliser cette technique, vous devez connaître le nom du réseau ainsi que la clé qui le protège. Si vous n’arrivez pas à avoir cette clé sur l’étiquette, vous pourrez avoir cette clé grâce à un algorithme de génération des clés assez simples utilisé par Bouygues Télécom et aujourd’hui connu de tous.

Utiliser l’outil de hacking WifiPhisher

Avec WifiPhisher, c’est l’utilisateur lui-même qui révèle son mot de passe. Le procédé utilisé est une suite de piratage. Il permet de voler en toute tranquillité le mot de passe de tout utilisateur de réseau Wifi Bouygues Télécom et de tout autre réseau sécurisé.

Ce logiciel consiste à créer une réplique du point d’accès sans fil d’origine. Celui-ci va obliger l’utilisateur à s’authentifier à partir des points d’accès existants bloquant tous les autres points. Lorsque celui-ci essaiera de s’authentifier à nouveau, l’interface exacte, mais factice de Wireless Access Point s’affichera. Cela se fera avec une page web l’informant qu’une « mise à niveau du micrologiciel » a eu lieu et qu’il doit s’authentifier à nouveau.

L’utilisateur entrera le mot de passe sur cette page web en pensant que c’est un avertissement légitime. Ce mot de passe sera ensuite transmis à celui qui a configuré le faux point d’accès. Dès qu’il le reçoit, le pirate pourra alors se connecter au véritable point d’accès en désactivant son faux. De cette façon, les identifiants du réseau Wifi peuvent être obtenus.

Utiliser NetSpot pour des méthodes de piratage simple

NetSpot est un outil d’analyse très utilisé par les pirates qui permet de détecter les réseaux Wifi protégés par la norme de sécurité WEP. WEP constitue en effet la norme la moins sécurisée pour un point d’accès et dispose de plusieurs failles. Ce qui rend son piratage très facile. La majorité des routeurs Bouygues Télécom sont déterminés par cette réglementation.

Cette application dispose d’un mode d’analyse wifi appelée Découverte qui permet de recueillir toutes les informations des réseaux environnants. NetSpot vous permet de voir les noms des réseaux qui vous entourent, leur niveau de signal, les canaux sur lesquels ils diffusent et leur sécurité.

Afficher
Cacher