Comment choisir son assurance auto ?

L’assurance voiture permet de vous couvrir pour votre responsabilité en cas de blessures et de dommages matériels causés par un accident. Bien entendu, l’assurance auto peut aussi vous couvrir contre les pertes financières liées à un incendie, un vol ou encore au vandalisme de votre véhicule.
Les compagnies d’assurance basent les tarifs sur divers facteurs, y compris sur votre expérience de conduite et les éventuels sinistres survenus dans les dernières années. Pour trouver la prime la plus intéressante, il est fortement conseillé de s’adjoindre les services d’un courtier en assurances qui vous aidera à trouver la meilleure offre d’assurance pour votre nouvelle voiture.

Quelles sont les couvertures ?

L’assurance de la responsabilité civile auto est l’assurance minimale obligatoire dans un contrat d’assurance voiture. Cette garantie vise à indemniser les tiers à qui vous causeriez un dommage lors d’un accident. Cette garantie fonctionne également si vous causez des blessures à vos passagers. Par contre, cela ne fonctionne pas pour les blessures du conducteur.
Vous avez ensuite les garanties optionnelles qui visent à vous indemniser pour les dommages matériels à votre véhicule. L’assureur pourra ainsi intervenir pour les réparations nécessaires.
Enfin, vous avez aussi des garanties accessoires comme la protection juridique et l’assurance conducteur. La protection juridique vise à vous assister en cas de litige avec votre assureur ou l’assureur d’un tiers responsable. Une bonne protection juridique vous permet aussi d’avoir un recours face à des conducteurs étrangers.
Pour l’assurance conducteur, il est question d’une garantie qui indemnise le conducteur responsable du sinistre en cas de blessures.

A lire également : Les cliniques vétérinaires : les professionnels s’adaptent

Quelles sont les exclusions courantes ?

Comme évoqué au point précédent, la première exclusion la plus méconnue est qu’en l’absence d’une garantie conducteur spécifique, les dommages corporels au conducteur responsable du sinistre ne sont jamais pris en compte.
Ensuite, il y a des exclusions qui tombent sous le sens comme le refus d’assureur un conducteur en état d’ivresse ou sous influence de drogues. Le conducteur doit également être en possession d’un permis de conduire en cours de validité.

Les prix et les réductions de l’assurance auto ?

Le tarif de votre assurance auto dépend fortement de la valeur du véhicule à assurer ainsi que de la puissance de ce véhicule. Évidemment les informations liées au conducteur influenceront aussi le tarif.
Ainsi, un jeune conducteur avec peu d’expérience aura un tarif beaucoup plus élevé qu’un autre conducteur qui dispose d’une expérience de conduite de 15 ans sans la moindre survenance d’un accident.
Les réductions les plus courantes sont liées à l’absence de sinistres pendant plusieurs années mais aussi à la souscription ou non d’autres contrats auprès du même assureur. Enfin, si vous souhaitez une assurance auto à Charleroi avec les meilleures réductions, vous devriez utiliser les services d’un courtier en assurances qui connait parfaitement le marché et pourra négocier les meilleures conditions.

Lire également : 'The Notebook' : Ryan Gosling explique la vérité injuste derrière sa rupture avec Rachel McAdams

Comment obtenir une indemnisation de son assurance auto ?

Si vous optez pour un courtier en assurances, il vous suffira de lui remettre votre constat amiable d’accident. Il s’occupera de tout l’administratif avec la compagnie d’assurances. Dans les faits, un dossier sera ouvert auprès de la compagnie et un expert ou un garage sera mandaté pour effectuer le chiffrage des réparations à réaliser.
Si vous n’avez pas de courtier, vous devrez alors déclarer vous-même votre sinistre et suivre le dossier pour vous assurer que tout cela avance. Sans courtier en assurances pour vous défendre, il est grandement conseillé de souscrire à un contrat d’assurance protection juridique pour avoir des conseils dans le cadre de dossier complexe.
La plupart des compagnies paient directement le réparateur du véhicule sous déduction d’une éventuelle franchise. Pour ce dernier point, il est conseillé de vérifier que les dommages ne sont pas supérieurs à la franchise, il est évidemment préférable de ne pas déclarer ce sinistre à son assureur et de prendre à sa charge les réparations (si votre budget le permet évidemment.

à voir