La capitale de la mode du sud, c’est Marseille !

Le secteur du stylisme est en pleine effervescence à Marseille et la ville commence à se faire un nom dans le milieu avec K aporal, une marque phocéenne bien connue en France et en Europe. De plus en plus de créateurs décident surtout de venir investir dans la ville afin de rendre le territoire plus attractif. Aujourd’hui, Marseille brigue le titre de capitale de la mode en Méditerranée et a tout pour le devenir. En ce moment, l’engouement de la ville pour la mode, le cinéma et le numérique est assez palpable et c’est sans doute ce qui a attiré plusieurs investisseurs, notamment dans le domaine du textile.

A découvrir également : TourCom : les voyages corporate constituent 65 % du CA

Déjà plus de 19.000 emplois dans la zone

Aujourd’hui, on peut dire qu’une grande dynamique est en cours dans le secteur de la mode à Marseille. En effet, le secteur pèse déjà plus de 19.000 emplois dont la moitié se situe dans la ville phocéenne. Ce qui représente un chiffre d’affaires de plus d’un milliard d’euros par an selon la Chambre de commerce de Marseille. Bientôt, environ 700 emplois vont s’y ajouter avec la mise en œuvre du projet du Marseille International Fashion Center (Mif68) qui devrait voir le jour en juillet.
Initié par le groupe Résilience de http://innovationonline.fr/interview/2016/04/rencontre-avec-xavier-giocanti-entrepreneur-marseillais/, le projet a coûté un investissement de 30 millions d’euros et souhaite concurrencer Aubervilliers situé à Paris.

Malgré toutes ces ambitions, il faut dire que Marseille est une ville relativement peu connue dans le secteur. C’est d’ailleurs ce que souhaiterait changer la MMMM, fondée par Maryline Bellieud-Vigouroux, une figure emblématique de la mode dans la région. Depuis plusieurs années, elle se fixe comme objectif de dénicher des talents et surtout d’accompagner les jeunes marques locales et méditerranéennes afin qu’elles participent à des salons internationaux.

A lire également : Maroc : une destination de vacances idéale pour les jeunes

Une nouvelle vague de créateurs méditerranéens

Dans le but de valoriser le talent des différents créateurs, la MMMM a récemment lancée le festival OpenMyMed qui récompense 20 lauréats par an. La première édition s’est déroulée en 2016 et avait été parrainée par Yacine Aouadi, un enfant des quartiers du nord devenu un véritable talent de la haute couture. Pour l’édition 2017, l’invité d’honneur sera sans doute le styliste Simone Porte Jacquemus, originaire de Mallemort, une double exposition qui lui sera consacrée en mai au musée d’art contemporain.
On a, par ailleurs, le festival MMMM qui est élargi, depuis 2010 à 19 pays méditerranéens. L’objectif, c’est de positionner Marseille en tant que métropole de mode dans le sud de l’Europe.

à voir