Finance

Quel est le coût d’un prêt hypothécaire ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Le prêt hypothécaire est tel que son nom l’indique un crédit accordé au particulier ou au professionnel en contrepartie d’un bien immobilier hypothéqué, en ce moment, il défraie l’actualité. Ce dernier doit faire partie du patrimoine de l’individu demandeur et il existe certaines modalités à suivre et des conditions à respecter. Pour vous permettre de prendre la bonne décision dans ce type de crédit, voici une brève estimation.

Résumé du prêt hypothécaire

Le prêt hypothécaire est accordé pour un crédit immobilier, un crédit à la consommation, un rachat de crédit, un prêt personnel, un crédit auto ou autres. Le principe est le même que pour les crédits classiques. La seule différence est que la banque ou l’institution financière peut saisir le bien hypothéqué si le remboursement n’est pas effectué dans le délai imparti. À l’inverse, il est aussi possible d’anticiper le règlement de la dette en vendant le bien immobilier hypothéqué (plus de détails : prêt hypothécaire).

En ce qui concerne le taux d’intérêt, il varie en fonction de la durée de remboursement qui peut être à long ou à court terme. En général, le délai imparti est de 20 à 25 ans avec un remboursement mensuel fixe ou variable. Il existe aussi une condition qui impose le règlement de la dernière mensualité avant les 90 ans de la personne concernée. Pour ce qui est du montant du prêt hypothécaire, il est fixé en fonction de la valeur du bien hypothéqué.

Estimation de coût du prêt hypothécaire

Le prêt hypothécaire est ainsi, comme on l’a vu, fixé suivant la valeur de votre bien immobilier. L’évaluation de cette dernière se fait généralement par un expert immobilier. Ensuite, en fonction de cette valeur nette, le prêt accordé est de 50 à 80% selon l’établissement financier que vous avez choisi. Par ailleurs, la banque doit aussi considérer les ressources du demandeur pour fixer le prêt et le taux d’intérêt. La mensualité ne doit généralement pas dépasser 33% des revenus.

Plus concrètement, un prêt hypothécaire nécessite l’intervention d’un notaire, ce qui engendre déjà les frais conséquents appelés aussi frais d’acte d’emprunt. Ils comprennent les droits d’enregistrement, la taxe versée à l’État, les honoraires du notaire et les frais divers. Le taux d’intérêt du prêt hypothécaire varie ensuite entre 1 et 2% mensuel. Il faut noter que plus le montant de votre prêt est élevé, plus le taux d’intérêt diminue. Il faut également envisager les frais d’assurance qui sont pour la plupart des cas exigés par l’institut financier prêteur. À cela s’ajoutent les frais de constitution de dossier et les frais de provision.

En ligne, vous trouverez différentes simulations du prêt hypothécaire (http://cahufinances.fr/comment-declarer-un-pret-hypothecaire) pouvant vous aider à estimer le coût de ce dernier et vous permettre de vous préparer en conséquence. Bref, l’immobilier est un bien durable qui vaut la peine que l’on y investisse, quitte à faire quelques sacrifices. Ce qui fait que le prêt immobilier est encouragé parmi d’autres types de crédits. Veillez seulement à comparer et à bien choisir l’institution financière à qui présenter votre demande. Il est aussi préférable de se faire accompagner par un expert immobilier durant l’opération.

Afficher
Cacher