société

Pour arnaquer son assurance, un homme déclare un faux vol

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

C’est au courant de ce mois de décembre que ce résident à Sauveterre devra s’expliquer devant le tribunal. Il est accusé pour escroquerie et dénonciation d’un délit imaginaire. Les faits pour lesquels il devra être entendu remontent au 31 juillet dernier.

Une déclaration de vol de matériel devant servir à la construction de sa maison

L’homme qui a été inculpé disposait d’une maison à Sorgues. Il est venu pour déposer une plainte devant les gendarmes, leur faisant croire qu’il a été victime d’un cambriolage sur le chantier de construction de sa maison. Dans sa déclaration, il a fait croire qu’il a perdu tout le matériel qui devait servir à la construction de sa maison.

Il a eu à citer du matériel de piscine, de cuisine, d’électricité et de plomberie venant d’un spécialiste en joint industriel. Le matériel qui lui a été dérobé était exposé sur des palettes. Un montant de 64 307 euros a été déclaré dans l’établissement de son assurance. Les policiers de la brigade de Sorgues ne croyaient pas entièrement la version de l’homme.

Une visite des policiers chez le fournisseur

Les policiers, pour être surs de la version de la présumée victime de vol, se sont rendus chez le fournisseur pour s’assurer qu’il a bien été payé et que la marchandise a été livrée. Le fournisseur leur a fait savoir qu’il devait livrer la marchandise le 10 juillet dernier. Le client lui a alors fait savoir qu’il avait changé d’adresse.

Le matériel devait alors lui être livré dans un box qu’il avait à Avignon. La durée de location du box avait commencé en juillet et devait continuer jusqu’au mois d’août. Durant le déchargement de la marchandise, le fournisseur déclare que l’homme était accompagné d’autres individus.

Les policiers ont retrouvé la marchandise déclarée volée

Les policiers ont fait une comparaison des factures qui sont sur le bon de livraison et la liste des objets volés. Les deux papiers s’avéraient identiques. Une descente a été faite dans le box qui a été louée par la présumée victime de vol. L’ensemble du matériel qui a été énuméré lors de la plainte a été retrouvé.

Le jeune homme, qui a été placé en garde à vue, a reconnu les faits. Il affirme qu’il voulait restaurer une maison de famille, mais qu’il n’avait plus d’argent pour le faire. Il précise avoir vraiment été victime d’un cambriolage, ce qui l’aurait poussé à mettre en place une tentative d’escroquerie.

Afficher
Cacher