société

Le métier d’opticien face à l’hyper concurrence

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Dans tous les secteurs d’activité économiques, la concurrence se fait de plus en plus rude. C’est le cas pour le métier d’opticien qui fut jadis exercé par des professionnels de l’optique. En effet, on dénombre en France une moyenne de 100 opticiens pour 100000 habitants dans la capitale et de 50 opticiens pour 50000 habitants dans les autres régions. Cependant, ces derniers temps, des changements ont eu lieu. De nouveaux acteurs ont investi le marché et ont amené une nouvelle offre qu’apprécie fortement le grand public. Par conséquent, les opticiens sont maintenant exposés à une concurrence forte à laquelle ils devront s’habituer.

Une très grande présence d’opticiens en France

La France est le pays où il y a le plus d’opticiens dans toute l’Europe. Dans toute l’étendue de son territoire, elle compte une moyenne de 52 opticiens par habitant. C’est une moyenne supérieure à celle de l’Allemagne qui est de 26/100000 et à celle de l’Angleterre qui est de 10/100000. Cela s’explique par le fait qu’il y a une très grosse demande dans le pays de Molière. De plus, on peut aussi noter une forte concentration dans la capitale qui a pour cause le fait qu’il y est possible pour les opticiens de pouvoir appliquer de grosses marges sur le prix de leurs lunettes. Leurs taux font partie des plus élevés dans le commerce du détail. Cela leur permet d’être rentables même en vendant peu d’articles. La majorité des boutiques d’opticien est rentable à partir de 2,8 lunettes vendues par jour. Cependant, ces professionnels de la vue devront faire avec à un nouveau type de concurrence qui se caractérise par son agressivité.

a

Une concurrence très agressive

Les opticiens professionnels ont toujours été majoritaires dans leur marché. De ce fait, ceux-ci appliquaient des tarifs très élevés. Toutefois, ces derniers temps, une nouvelle concurrence a investi leur marché. Il s’agit d’enseignes qui exercent une politique tarifaire très agressive. En effet, leurs lunettes sont vendues entre 10 et 20 euros. Ce qui est totalement différent des opticiens traditionnels. Celles-ci peuvent appliquer ce type de tarifs grâce au fait qu’elles ont enlevé les intermédiaires et surtout se fournissent directement en Chine où la main-d’œuvre est très faible.

Pour être rentables, ces nouveaux acteurs de ce marché optent pour la vente en volume avec des marges faibles. Cette technique est bénéfique pour les consommateurs qui peuvent acheter des lunettes à moindre coût contrairement à ce qui se faisait avant.

Afficher
Cacher