Santé

Comment savoir si on est stérile ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Cela fait des mois que vous essayez d’avoir un enfant mais il n’y a aucun signe de grossesse qui se manifeste ? C’est souvent dans ce genre de situations qu’on se pose la question de savoir si on est stérile ou non. Il est également important de savoir quand est-ce-que vous devez vous inquiéter. Vous retrouverez toutes les réponses à vos questions dans ce guide.

À propos des chances de grossesse

Lorsqu’il n’y a aucune anomalie, les couples fertiles ont environ 25% de chances par cycle d’enfanter. D’après les chiffres, 60% des couples qui souhaitent avoir un enfant réalisent leurs rêves en 6 mois, 80% y parviennent en 1 an et 90% atteignent leur objectif en 18 mois. Ainsi, il convient de noter que les chances de réussite sont rythmées par le cycle menstruel féminin. En outre, la période idéale pour concevoir est la veille, le jour et le lendemain de l’ovulation. La condition est que les rapports soient réguliers, au minimum trois fois dans la semaine.

A lire aussi : Zika : des anticorps humains efficaces chez la souris gestante

Stérilité : quand faut-il s’inquiéter ?

On parle de stérilité ou d’infertilité lorsqu’un couple ne peut pas avoir d’enfant au bout d’environ 12 mois. Et ce, malgré l’absence de contraception et les rapports intimes réguliers. C’est donc à ce moment là qu’il faudra effectuer des examens afin de détecter les potentielles causes de ce problème.

Toutefois, sachez que le temps à respecter avant de se rendre en consultation peut-être raccourci. Il peut en effet varier selon l’âge de la femme. Par exemple, après 35 ans, le délai est d’environ 6 mois. S’il y a des éléments qui semblent évoquer une possibilité que vous soyez stérile, alors un bilan est immédiatement prescrit. Enfin, il n’y a véritablement plus de règles à respecter en termes de délai. Les professionnels de la santé raisonnent plutôt en fonction des cas.

A lire aussi : La psychothérapie chez l’enfant : comment ça se passe ?

savoir qu'on est sterile

Stérilité : y a-t-il des symptômes ?

Le premier signe de l’infertilité peut être le fait de ne pas pouvoir concevoir après une année de rapports sexuels non protégés. Dans d’autres cas, on peut constater un dérèglement des cycles hormonaux chez la femme. Chez l’homme, cela peut se manifester par des douleurs au niveau des testicules, une dysfonction érectile

Parfois, la stérilité d’un couple ne laisse apparaitre aucun symptôme. Elle peut aussi rester sans explications.

Stérilité : quels sont les facteurs de risque ?

Il est important de connaitre les différents facteurs de risque de l’infertilité.

L’âge

La fertilité diminue chez la femme à partir de 30 ans. Et pour cause, les ovules générés à cet âge présentent plus d’anomalies génétiques. Chez l’homme, on constate une baisse de la stérilité à partir de 40 ans.

Le tabac

On compte aussi parmi les facteurs de risque de la stérilité le tabac. En effet, fumer est susceptible de réduire les chances de procréation. D’ailleurs, les fausses couches sont le plus souvent fréquentes chez les femmes qui fument.

Autres facteurs de risques

Les autres facteurs de risque de la stérilité sont le surpoids, l’alcool, la consommation abusive de caféine. À cela s’ajoutent l’excès de sport et la maigreur excessive.

Il est souvent très compliqué de savoir si on est stérile ou non. La meilleure solution est de se faire consulter par un médecin.

Afficher
Cacher