Santé

Cigarette électronique : comprendre les différents e-liquides

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Il n’est pas toujours facile de se retrouver dans cette panoplie d’e-liquides. Même si on a ses préférences en goût, on peut encore nous présenter une dizaine de solutions. Là, vous ne devez pas faire votre choix au hasard. Il faut être vigilant par rapport au produit, à son origine et à sa composition. En effet, il y a des e-liquides qui ne sont pas très conseillés et que vous devez même éviter avec votre cigarette électronique. Pour mieux s’y retrouver, voici ce que vous devez savoir sur ces e-liquides.

Un e-liquide « bio », « naturel » ou « végétal »

A lire aussi : Pourquoi utiliser un complément alimentaire à base d’huile de krill ?

Dans cette collection d’e-liquides, vous allez sûrement trouver ceux qui affichent une appellation « bio » ou « naturelle ». Aussi verte que peut-être l’emballage, ceci ne garantit en aucun cas que l’e-liquide est bio ou naturel. On est actuellement dans cette vague marketing de « bio » et de « naturel » et certains fabricants n’hésitent pas à surfer dessus.

Notez bien que cette étiquette « végétale » ou « naturelle » sur l’e-liquide qui fait qu’il l’est vraiment. Faites attention, car un fabricant peut mettre e-liquide aux arômes naturels, mais la base du produit ou le support des arômes peut être chimique. Là, il n’y a que les arômes qui sont naturels. On ne peut donc dire que ce produit est naturel ou végétal.

Lire également : Comment faire pour perdre ce sentiment en surpoids

Vous pouvez également tomber sur des solutions avec une base naturelle, notamment avec du mono propylène glycol ou de la glycérine végétale, mais les arômes peuvent être artificiels. De ce fait, lorsque vous avez un e-liquide indiqué « bio », « végétal » ou « naturel », prenez le temps de vérifier sa composition. Si vous trouvez des éléments chimiques, vous pouvez passer à une autre solution pour pouvoir vapoter tranquillement avec votre cigarette électronique chez Taffe-Elec.

Dans le monde du vapotage, la définition de « bio » n’est pas très bien encadrée : il n’y a pas de charte bio. Ceci dit, chaque fabricant aura sa propre définition et il est libre de mettre cette mention sur son e-liquide. On peut bien affirmer qu’il n’existe pas vraiment d’e-liquide 100% bio. Ceux qui utilisent cette appellation se le permettent, car les ingrédients de leurs produits sont à 95% certifiés biologiques ou que leurs solutions sont formulées sur une base végétale. Il est à rappeler quand même que pour ces derniers cas, la base végétale, notamment le Mono Propylène Glycol végétal vient d’une agriculture intensive, ce qui n’entre pas dans le cadre de l’agriculture biologique.

Qu’en est-il de l’e-liquide sans propylène glycol ?

Un fabricant peut également vous dire que sa solution ne contient pas de propylène glycol. Ce qui n’est pas vraiment le cas, car elle peut contenir un infime pourcentage de propylène glycol. Ceci s’explique par le fait que la plupart des arômes sont formulés sur un support de PG. On peut également vous dire qu’il n’y a pas de propylène glycol, mais du Mono Propylène Glycol qui est un composant végétal. Même s’il est végétal, il reste du propylène glycol, car il a les mêmes propriétés et caractéristiques que le PG.

Méfiance par rapport à certains ingrédients

Lors du choix de votre e-liquide, prenez toujours le temps de lire les composants de celui-ci. Oui, c’est une solution qui peut être vapoter, mais celle avec une composition douteuse peut être néfaste pour la santé sur le long terme. Évitez donc les e-liquides qui contiennent du Pentanedione, du Furfural, du Diacétyle, de l’Acétyl Propionyl, du Cinnamaldéhyde, du Paraben, de l’acétoine, de l’Acétaldéhyde et/ou de l’Ambrox. Dans un e-liquide, le sucre, les additifs chimiques, les exhausteurs de goût et un ingrédient ionisé peuvent être toxiques.

Afficher
Cacher