Une introduction au lait artificiel

une mère donne le biberon à son enfant

L’alimentation des nourrissons se compose principalement de lait maternel. À un moment de la vie d’un enfant cependant, il est nécessaire de le sevrer de cette première source nutritive puis de passer à une alimentation majoritairement au lait artificiel. Pour que cette transition se fasse de la meilleure manière, bien choisir et intégrer le lait infantile à l’alimentation de l’enfant est nécessaire. Découvrez alors tout ce qu’il faut savoir sur ce produit.

À quel moment commencer à nourrir votre enfant au lait artificiel ?

L’alimentation du nourrisson avec du lait artificiel ne peut intervenir qu’après six mois minimum d’allaitement. Ceci est une recommandation de l’OMS et cette période d’alimentation exclusive au lait maternel peut durer jusqu’à deux ans ou plus selon vos préférences. Lorsque vous avez décidé de sevrer votre enfant, cela doit se faire en douceur. Vous devrez introduire l’alternative artificielle en plus d’aliments solides de manière progressive en remplacement d’une tétée maximum par jour. Commencez par celle du midi, sachant que celles du matin et du soir sont les préférées des enfants.

A découvrir également : Conseils pour prévenir et gérer les conflits familiaux avec succès

un bébé qui boit son lait au biberon

Comment choisir son substitut de lait maternel ?

Face à la pléthore de produits pour bébé disponibles sur le marché, trouver celui qu’il faut pour votre enfant peut être compliqué. Le premier élément à prendre en compte est l’existence d’allergies dont l’un des parents souffre. Sachant que celles-ci peuvent être transmises à l’enfant, faire consommer une préparation pour nourrisson contenant un allergène correspondant peut déclencher une allergie chez le bébé.

A lire également : Comment trouver le voyage organisé parfait pour les personnes seules ?

Si l’un des parents souffre d’intolérance au lactose par exemple, il sera fortement déconseillé de nourrir un bébé avec une préparation qui contient cet ingrédient. Il faudra plutôt miser sur des laits hypoallergéniques qui conviendront parfaitement aux enfants dont l’un des parents souffre d’asthme, d’allergies alimentaires ou d’eczéma. Il existe aussi des laits anti-reflux qui sont à utiliser lorsque l’enfant régurgite l’aliment ou fait de la diarrhée sur une longue période. Prendre le conseil d’un médecin à ce propos est nécessaire avant d’envisager un passage aux laits pour troubles fonctionnels ou un changement de produit.

Si aucune allergie ou maladie n’est détectée chez le parent ou l’enfant, opter pour n’importe quelle préparation infantile standard peut convenir sachant que leur composition est réglementée. Ils contiennent quasiment tous les mêmes ingrédients. Il s’agit généralement de lait de vache ou de chèvre enrichi avec d’autres nutriments pour convenir aux besoins nutritifs des enfants. Ces produits existent en plusieurs catégories : 1er âge, 2âge et croissance. Le lait 1er âge est destiné aux enfants de moins de 6 mois, tandis que celui de 2âge est parfait pour ceux ayant entre 6 mois et 12 mois. Entre 12 mois et 36 mois, le lait de croissance est le produit à privilégier.

un bébé buvant son lait

Un bébé bien alimenté grâce au lait infantile

L’utilisation d’une préparation infantile est indispensable à un moment de la vie d’un enfant. Pour que celui-ci grandisse bien cependant, assurez-vous de choisir un produit correspondant à son âge, ainsi qu’aux éventuels troubles fonctionnels et allergies dont il souffre. Si aucune situation médicale n’exige la consommation d’un lait spécifique pour votre enfant, choisissez l’un des nombreux produits standards, car ils se valent tous. Faites cependant bien attention aux règles de préparation et transport du lait infantile pour garantir la sécurité de votre nourrisson.

à voir