Pourquoi avoir recours à un avocat dans une succession ?

S’occupant de la rédaction des actes et des autres démarches nécessaires en cas de succession, le notaire est, à priori, le plus habilité pour traiter les affaires de succession. Cependant, lorsqu’il y a complication comme un conflit entre les héritiers, l’intervention d’un avocat s’avère nécessaire. En général, ce dernier a pour rôle de tenter une conciliation, mais il intervient le plus souvent pour défendre les droits de son client en cas de procédure contentieuse.

Dans quels cas consulter un avocat en droit de succession ?

Nombreux sont les cas pouvant vous mener à faire appel aux compétences d’un avocat en droit de la succession. Il intervient souvent dans le cas de l’indivision, c’est-à-dire lorsque les héritiers ne sont pas d’accord sur le partage ou la vente d’un immobilier. L’avocat peut alors jouer le rôle de conciliateur pour prévenir les conflits et trouver une solution à l’amiable. Toutefois, lorsque la conciliation devient impossible et qu’une procédure judiciaire est lancée, sa mission sera de défendre son client. Le plus souvent, c’est un héritier se sentant lésé dans le partage de l’héritage qui fait appel à un avocat. Cependant, il arrive qu’on sollicite un avocat pour fournir des conseils sur les modalités de refus d’héritage. C’est le cas, par exemple, lorsqu’on hérite de dettes. Un légataire peut également solliciter les conseils d’un avocat droit succession si la succession a lieu de son vivant.

Quelles doivent être les qualités d’un avocat en droit de succession ?

Faire appel à un avocat, qu’il soit spécialisé ou non en droit de succession, est fortement conseillé en cas de conflit latent afin d’examiner touts les voies de conciliation possibles. En effet, il n’est pas rare que les familles se déchirent pour une question d’héritage et l’intervention d’un avocat en mesure d’éviter les conflits s’avère primordiale. Cependant, le choix d’un avocat ayant une connaissance approfondie sur le droit de succession sera plus judicieux étant donné que ce dernier est en mesure de mieux comprendre les enjeux de la succession, notamment les règles fiscales assez complexes qui s’appliquent aux successions. Par ailleurs, il faut savoir que l’accompagnement d’une personne venant de perdre un être cher est extrêmement délicat. L’avocat devra, entre autres, faire preuve de beaucoup de tact et de diplomatie afin de concilier les sentiments et la tristesse des clients avec leurs intérêts légaux et financiers. En outre, un bon avocat en droit de succession est un homme de loi qui, en plus de ses compétences, a un cœur.