Quel montant pour la garantie Visale ?

Même s’il faut bien choisir ses locataires en tant que propriétaire, il n’est pas évident d’effectuer un tri à 100 % efficace à coup sûr. De ce fait, vous pouvez vous retrouver avec des mensualités impayées. Heureusement, les locataires peuvent profiter aujourd’hui de la garantie Visale. Quel est donc le montant que propose ce dispositif d’aide de l’État ?

Qu’est-ce que la garantie Visale ?

La garantie Visale connue comme le Visa pour le Logement et l’Emploi est une caution gratuite fournie au locataire. Ce dispositif, mis en place depuis 2016, a été d’un grand secours pour de nombreux locataires qui peuvent en faire la demande.

A découvrir également : Vivre une vie plus épanouie grâce à la voyance en ligne

C’est une source de confiance pour le bailleur qui n’aura rien à craindre en cas d’impayés de la part de ses locataires. En effet, cette aide garantit le paiement des loyers sur la durée de la location. Toutefois, la durée de l’accompagnement varie selon les cas. Pour les logements du parc privé, la garantie Visale couvre 36 mensualités impayées contre 9 dans le cas des logements sociaux loués aux étudiants.

En plus des impayés, la garantie Visale prendre en compte les dommages locatifs causés par les locataires. Les frais sont donc pris en compte par Action Logement. Par ailleurs, les frais mis à la disposition du propriétaire lors d’une dégradation locative sont limités à un montant qui correspond à deux mois de loyer et charges.

A lire en complément : Découvrez les nouvelles opportunités offertes par le numérique pour gagner de l’argent

De quel montant profitez-vous via la garantie Visale ?

Pour profiter de cette aide de l’État, votre loyer (charges y compris) ne doit pas excéder 1500 euros en Île-de-France, contre 1300 euros dans le reste du pays. Ainsi, vous avez 54 000 euros à disposition en Île-de-France et 46 800 euros sur le reste du territoire.

Dans le cas des étudiants, les modalités sont différentes. En Île-de-France, les étudiants âgés de moins de 30 ans sont accompagnés à hauteur d’un loyer maximum de 800 euros. Sur le reste du territoire, l’aide est accordée si votre loyer avec les charges est inférieur ou égal à 600 euros.

Dans un contexte où les étudiants sont accompagnés sur 9 mois, ils profitent de 7200 euros en Île-de-France et de 5400 euros dans le reste du pays. Dans l’un ou l’autre des cas, le loyer ainsi que les charges ne doivent pas dépasser les 50 % du revenu global du locataire.

Toutefois, il faut rappeler que ces aides sont remboursables. Lorsque Action Logement règle vos impayés auprès de votre bailleur, il vous revient de procéder à un remboursement. Ainsi, la structure définit un échéancier en fonction de vos revenus ou de votre stabilité financière.

Quelles sont les conditions pour en profiter ?

Outre le loyer maximum que vous ne devez pas dépasser, d’autres critères entrent également en ligne de compte. Cette aide est a priori destinée aux personnes âgées de 18 à 30 ans indépendamment de leur situation financière. Toutefois, ceux qui sont âgés de plus de 30 ans peuvent également en profiter.

Cependant, ils doivent être des salariés dans une situation de précarité. On retiendra comme salariés précaires, des personnes en période d’essai pour un contrat à durée indéterminée dans un premier temps. Les travailleurs en CDD, en période d’apprentissage, en intérim ainsi que les travailleurs intermittents sont également concernés.

Ils doivent être dans le secteur privé et entrer dans le logement sur les 3 mois qui suivront leur prise de fonction. Dans ces cas, ils peuvent demander une garantie Visale.

à voir