Quels sont les enjeux et entraves qui sous-tendent les territoires connectés ?

Le projet portant création des territoires connectés ne représente plus un secret pour personne. Cela dit, il semble encore relever de l’utopie aux yeux du grand nombre, compte tenu des idéaux auxquels il aspire.

S’il est important de rappeler à quel point il est bien pensé, il convient de souligner les points d’achoppement du concept qui le rendent un peu plus réaliste.

A lire en complément : Hotmail ou Outlook ? Choisir sa boite mail

Dans la suite de ce billet, nous aborderons les avantages du territoire intelligent pour la communauté ainsi que les obstacles qui ralentissent son développement.

Un monde socialement et technologiquement équilibré

L’aspect social des territoires intelligents vise une vie communautaire détendue où chacun mène une existence agréable sans négliger son prochain.

A lire en complément : Comment supprimer Edge Chrome ?

Puisque tout ce dont une personne a besoin pour son développement peut être retrouvé dans la cité, les déplacements à l’extérieur du territoire sont diminués. Cela entraîne un certain abandon des moyens de transport privés au profit des moyens communs.

Suivant la même idée, les habitants pourront partager le même potager ou le même garage par exemple. Le Territoire connecté, c’est aussi un mélange équilibré de personnes d’horizons différents, avec des us et coutumes différents. Une symbiose parfaite comme on dit !

Sur le plan technologique, le projet de territoires connectés a permis de développer des bâtiments intelligents. Le smart building ou bâtiment intelligent apparait telle une construction autonome qui fonctionne sans intervention humaine.

En effet, ledit édifice est équipé de dispositifs technologiques fonctionnant grâce à l’Internet des objets, communément appelé IoT.

En plus de veiller au fonctionnement correct de ses diverses composantes, le smart building suit et optimise la vie quotidienne en son sein.

Ainsi, combiné à l’intelligence artificielle, l’IoT collecte absolument toutes les données concernant la consommation d’énergie et d’eau du bâtiment.

Les éléments fiscaux et financiers sont également pris en compte dans la collecte des données. Il s’agit en quelque sorte d’un audit hiérarchisé.

Les bâtiments intelligents constituent donc la solution pensée par les territoires connectés pour pallier l’insécurité, la pollution environnementale, les infractions fiscales et les pertes de temps.

Territoires connectés : un investissement à long terme

Par rapport aux objectifs du développement durable, les territoires connectés apparaissent comme un prototype. Leur but reste de pallier les insuffisances des villes actuelles.

La construction d’une ville propre sur le plan de l’air et de la terre constitue l’un des principaux objectifs des territoires connectés. C’est un projet qui nécessite inéluctablement de gros efforts financiers pour aboutir.

Il faudra en effet attendre longtemps pour rentabiliser les dépenses avant de penser aux retours sur investissement. Il s’agit donc d’un lourd placement qui ne portera ses fruits que sur le long terme.

Les éventuels obstacles au développement des territoires connectés

Les territoires connectés ont été conçus par des personnes pour des personnes. Dès que les intérêts personnels des concepteurs du projet prennent le pas sur la vision initiale, le projet est sûr de s’écrouler.

La population doit alors être informée en permanence de l’évolution des choses. Elle doit avoir le pouvoir d’amender les décisions prises afin de ne retenir que celles qui lui apparaissent bénéfiques.

à voir