Voyage

Alliances avec les réseaux européens : un véritable atout pour TourCom

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Les accords contractés avec les réseaux belge et allemand ont permis à TourCom d’enrichir sa gamme de produits touristiques et de renforcer sa présence sur le marché international. C’est ce que Richard Vainopoulos a réaffirmé lors de l’Assemblée générale des membres de son réseau. Grâce à son alliance avec RTK et Avitour, ce dernier a pu profiter des avantages accordés par les fournisseurs aux réseaux de grande importance.

Faire partie du premier réseau européen

Avec à son actif 5000 points de vente répartis dans 12 pays et un volume d’affaires global de 8 milliards d’euros, le réseau formé par TourCom, Avitour et RTK est reconnu comme étant le premier réseau d’agences de voyages européen. Cette position lui a doté les moyens de négocier des conditions particulières avec les transporteurs aériens et les opérateurs touristiques.

Selon toujours le numéro un de TourCom, être leader sur le marché national, tant sur le nombre de points de vente que sur l’importance des accords signés avec les organisations locales, ne permet plus à un groupe de faire le poids face aux fournisseurs ayant déjà conquis le marché international. Les alliances européennes sont désormais la solution la plus efficace pour accéder aux meilleures offres.

Des résultats plus que satisfaisants

Ces accords contractés ont déjà porté leurs fruits, et l’on peut dire que les résultats sont à la hauteur des attentes des signataires. En effet, l’alliance avec RTK a offert à TourCom la possibilité de devenir le premier réseau partenaire de FlixBus, le leader incontestable du bus longue distance vert, et autres prestataires de référence. Outre cela, le réseau a pu mettre en place COCKPIT-AERTICKET, la filiale française d’AERTICKET, le numéro 1 de la vente de billets aériens en Allemagne. Ce dernier propose des tarifs très attractifs négociés auprès de 170 compagnies et réalise un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros avec 3, 5 millions de billets vendus chaque année.

Pour sa part, le réseau belge rapporte actuellement près de 4 millions d’euros à TourCom Réceptifs, ce qui est très encourageant pour Richard Vainopoulos et les membres de son réseau.

Afficher
Cacher